Arbitrage : Samuel Eto’o se débarrasse d’Evehe Divine

Le désormais ex président de la commission des arbitres fait l’objet d’une enquête judiciaire.

0
16

Evehe Divine et la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), c’est fini. Une fin peu glorieuse pour l’ancien arbitre international. L’homme qui a fait l’honneur du Cameroun dans plusieurs stades et compétitions internationales de football a été remercié samedi par Samuel Eto’o Fils le président de la Fécafoot. Désormais, le département des arbitres sera présidé par Jean Marie Wam, une autre ancienne gloire du sifflet camerounais. Avec comme adjoint en charge du football professionnel Evarist Mekouande. Deux assistants vont accompagner ce duo de renommée internationale : Henry Duvalier Mouandjo Kalla et Sengue Elame, respectivement en charge du suivi de la documentation et des carrières des arbitres et en charge des stages, formations et de la logistique.

- Publicité -

Derrière la discrétion qui entoure l’acte d nomination pris ce 1er octobre 2022 par le président de la Fécafoot, il y a plusieurs procédures judiciaires contre Evehe Divine. Une enquête judiciaire a été ouverte ce lundi par le parquet de Yaoundé centre administratif contre l’homme. C’est la suite d’une plainte déposée le 6 avril 23019 au Tribunal de première instance de Yaoundé, centre administratif, contre l’ancien arbitre, par un de ses anciens collègues, le commissaire de police Alain Nganko. Ce dernier accusait son aîné professionnel de pratiques homosexuelles sur les arbitres, attouchement et menaces de mort. Trois ans après, alors que l’on croyait l’affaire classée, l’on a appris des couloirs de la justice que des enquêtes étaient toujours en cours.

Entre temps, d’autres voies se sont ajoutées à celle d’Alain Nganko, pour dénoncer les abus du patron de la commission des arbitres de la Fécafoot. Un pas vient d’être fait, et la Fécafoot s’est séparé de celui que la Confédération africaine de football (CAF) vient de nommer à sa commission des arbitres. Au moment où la FIFA mène également des enquêtes sur l’homme, sur la base d’une autre plainte déposée par Alain Nganko. Si ces procédures aboutissent, Evehe Divine risque la prison. Mais déjà, l’homme perd ses prérogatives d’instructeur FIFA à la Fécafoot.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.