MRC/Dons anti-Covid : Le préfet de la Lékié rentre dans la danse

Le patron administratif du département conditionne toute opération de dons à son autorisation.

0
377

Le préfet de la Lékié a signé ce 4 mai 2020un arrêté portant « interdiction de toute donation et distribution illégales du matériel de lutte contre la propagation du Covid-19 dans le département de la Lékié». Patrick Simou Kamsu conditionne toute opération de cette nature à « l’autorisation préalable de manifestation publique ou d’un récépissé de déclaration de réunion publique ». Une interdiction que le préfet de la Lékié étend à « toute autre forme de distribution du matériel de lutte contre la propagation du Covid-19 dans le département de la Lékié en l’absence d’une autorisation préalable de l’autorité administrative et de la présence des responsables de santé territorialement compétents ».

Traque du Mrc

L’arrêté préfectoral, ne justifie pas la raison de cette interdiction. La qualité du donateur n’est pas mentionnée par ces temps où foisonnent les opérations de dons aux pouvoirs publics et aux nécessiteux. Mais à l’évidence, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) pourra se sentir indexé. Le parti de Maurice Kamto qui peine à redistribuer les fruits de la collecte de fonds et de matériels de lutte contre le Covid-19 qu’il a effectué à travers son association Survie Cameroon-Survival initiative (Scsi). Dans un climat de guerre ouverte contre le ministre de l’Administration territoriale (Minat) qui évoque l’illégalité de l’appel à la générosité lancé par Maurice Kamto. Au motif non seulement de l’inexistence de l’association Scsi, mais au regard de la loi organisant l’appel à la générosité publique qui restreint l’initiative à l’Etat ou aux organisations reconnues d’utilité publique. A défaut, Paul Atanga Nji rappelle que toute autre personne devra requérir l’autorisation du ministre en charge de l’administration territoriale. Le Mrc a poursuivi ses activités de collecte, en contournant les obstacles dressés sur son chemin par Paul Atanga Nji qui a réussi à faire suspendre les lignes de téléphones utilisées par Scsi pour encaisser les dons.

Paul Biya porté disparu

Au Mrc, on justifie cette « bravade » par l’abandon du peuple par le président de la République en temps de guerre sanitaire. Paul Biya qui n’était pas apparu en public déjà avant la survenue du premier cas de Covid-19 au Cameroun, continue de se confiner, abandonnant le Premier ministre et le ministre de la Santé publique au front. Alors que des activistes annonçaient la mort de Paul Biya, Maurice Kamto a appelé le peuple camerounais à se prendre en charge sans plus compter sur le « commandant de guerre ». Et sa contribution à lui, était d’organiser la solidarité nationale en collectant les offres d’âmes de bonne volonté, pour redistribuer aux nécessiteux.

Le Minsanté ayant décliné l’offre de Scsi, Célestin Bédzigui a cru devoir saisir cette opportunité pour venir en aide aux populations de la Lékié dont il est un des élus. Il va falloir passer par le préfet de la Lékié pour redistribuer cette aide aux populations.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.