Travaux sur la route Ntui-Mankim

Le gouvernement adresse une nouvelle mise en demeure à l’entreprise China Railway

- Publicité -

La structure chinoise reste confrontée à des problèmes d’intendance qui causent régulièrement des arrêts de travaux, du fait d’une insuffisance de carburant.

Les choses se compliquent pour l’entreprise chinoise China Railway 20 Bureau Group corporation. En effet, Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics (MinTp), vient de lui servir une nouvelle mise en demeure. Selon l’information contenue dans le site mintp.cm, avec un avancement de 9,16% les travaux sur le lot 2A de la route Ntui-Mankim, n’avancent pas au rythme souhaité.

Le gouvernement informe que « si l’entreprise a achevé quelques ouvrages hydrauliques, sa stratégie de relance et d’optimisation des prestations reste attendue par le Maître d’ouvrage. Une partie du matériel du lot 2B, Ndjole-Mankim, a été démobilisée au profit de la section Ntui-Ndjole. L’entreprise reste confrontée à des problèmes d’intendance qui causent très souvent des arrêts, du fait d’une insuffisance de carburant ».

A en croire la même source, la production reste peu satisfaisante, au regard des objectifs fixés. L’entreprise continue néanmoins d’effectuer les travaux de nuit, même si les dispositifs d’éclairage et de signalisation ne sont pas adéquats et ce malgré une notification de la mission de contrôle.

D’une manière générale, l’entreprise accuse un retard dans l’exécution des prescriptions du Maître d’ouvrage, notamment celles qui permettent de donner une assurance dans le respect des délais, de la qualité et des coûts du projet. Le principal point à déplorer dans l’ensemble est, l’attente de la mise en œuvre de la stratégie annoncée par l’entreprise.

Le Maître d’ouvrage a de ce fait notifié, le 30 décembre 2022, des ordres de service valant mise en demeure à l’entreprise pour les deux lots. L’évaluation non satisfaisante de ces mesures exposera le co-contractant à l’application des sanctions prévues dans le cahier des clauses administratives particulières (CCAP) et le cahier des clauses administratives générales (CCAG), applicables aux marchés en cours.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.