Stade d’Olembé : le « Oui…mais » de Patrice Motsepe

En saluant les progrès des travaux, le président de la CAF prescrit un suivi particulier à son bureau local, et viendra personnellement constater la fin du chantier.

0
98
Patrice Motsepe a luiu-même touché du doigt le stade d'Olembe

Le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) a présidé une réunion de travail samedi dernier avec les responsables de Magil, le constructeur du stade d’Olembé. Au sortir des travaux, les deux parties se sont accordées à regarder dans la même direction, à savoir terminer les travaux de finition nécessaires pour que l’ouvrage principal de ce Complexe puisse être entièrement pratique pour les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 dans quatre mois. Narcisse Mouelle Kombi qui s’est félicité de cette assise sur son compte twitter, n’est pas rentré dans les détails des compromis et compromissions faites de part et d’autres pour la reprise des travaux par le constructeur canadien qui a cessé de travailler depuis quelques semaines.

- Publicité -

C’est un pas de plus vers la sérénité que recherche Paul Biya sur ce chantier. Selon quelques indiscrétions, lors de l’audience accordée la veille au président de la Confédération Africaine de Football (CAF), à l’Immeuble Etoile, le chef du gouvernement a pris l’engagement que les travaux seront terminés à date, à savoir en novembre prochain comme promis depuis de longs mois par le maître d’œuvre. Cet ouvrage ayant constitué un point principal à l’ordre du jour de ladite audience. Echanges auxquelles aveint pris part côté CAF, entre autres Véron Mosengo-Omba le secrétaire général et Seidou Mbombo Njoya le président de la Fécafoot, et côté gouvernemental entre autres le ministre des Sports.

Avant de quitter Yaoundé, le Dr Patrice Motsepe a avoué que «nous avons eu de merveilleuses discussions avec le Premier ministre, le ministre des Sports et la direction du football au Cameroun. Nous progressons bien car nos ambitions et nos attentes sont très élevées ». Certes « je suis convaincu que nous progressons bien et je suis impressionné par ce que j’ai vu », a-t-il reconnu, après une visite du stade d’Olembe ; mais le successeur d’Ahmad Ahmad n’a pas dit son dernier mot.

Véron Mosengo en veilleur

L’ouvrage principal du Complexe en cours de construction à l’entrée nord de Yaoundé fait l’objet d’une polémique depuis le match Cameroun-Malawi qui devait servir de test pour ce stade qui devra abriter les matchs d’ouverture et la finale de la CAN 2021. La mise à l’écart des journalistes avait contribué à faire la lumière sur un chantier qui n’avance pas véritablement, du fait d’arrêts intempestifs. Patrice Motsepe avait restreint l’accès du stade aux acteurs clé du match, « pour des raisons de sécurité », pendant que les autorités du football camerounais lui attribuaient la raison de la pandémie du Covid-19. « Le président Motsepe reviendra au Cameroun en novembre 2021 pour une autre visite de travail afin de s’enquérir des progrès », a annoncé le département communication de la CAF. L’homme a prescrit au bureau de la CAF délocalisé à Yaoundé et dirigé directement par le secrétaire général, le suivi de la fin des travaux de ces travaux.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here