Sommet Etats- unis Afriques : Paul Biya aux USA pour réchauffer les relations avec Washington

Crise anglophone, African Growth and Opportunity Act (Agoa), aide militaire. Yaoundé a plusieurs sujets à débattre avec Washington. Et le président camerounais compte bien obtenir des concessions de son homologue américain.

- Publicité -

Le président Paul Biya est ar rivé à Washington le 10 dé cembre dans la soirée. Il répondait à une invitation de son homologue américain Joe Biden. Du 13 au 15 décembre, Paul Biya prend part au sommet États-Unis-Afrique. Le président camerounais qui participe désormais rarement à des évènements de ce genre a tenu à se rendre personnellement aux Etats Unis, en raison selon les experts des « enjeux énormes de ce sommet pour le Cameroun et le Golfe de Guinée ». La présence de Paul Biya traduit donc, « une certaine volonté de se réconcilier avec Washington après plusieurs années de relations délicates du fait de crise dans les régions anglophones ».

En marge du sommet, la délégation camerounaise doit rencontrer les autorités américaines pour débattre de certains sujets notamment la situation des leaders séparatistes qui financent la guerre au Cameroun depuis Washington. Fin novembre, les États-Unis ont annoncé, l’arrestation et l’inculpation de trois Américains d’origine camerounaise accusés d’avoir aidé au financement de groupes séparatistes au Cameroun et d’avoir soutenu des enlèvements, dont celui du défunt Cardinal Christian Tumi.

Les trois Américains d’origine camerounaise ont été inculpés pour association de malfaiteurs en vue de fournir un soutien matériel à des enlèvements et à l’usage d’armes de destructions massive dans un pays étranger. Cette visite sera donc l’occasion pour les autorités camerounaises de plaider auprès des autorités américaines, pour que « elles accentuent la traque contre les financiers des groupes séparatistes qui vivent aux Etats Unis », indique une source.

L’AGOA

Un autre sujet important, la réintégration du Cameroun à l’African Growth and Opportunity Act (Agoa). Un dispositif qui avait permis au Cameroun d’exporter en franchise de douane des marchandises pour 1,6 milliard de dollars vers le marché américain entre 2001 et 2018. En 2019, l’ancien président des Etats unis Donald Trump avait suspendu le Cameroun de cette initiative, sous le prétexte de violation des droits de l’homme par l’armée camerounaise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest ».

En outre la délégation camerounaise doit aussi renégocier le rétablisse ment du Cameroun dans plusieurs programmes d’assistance et de formation militaire. On se souvient qu’en 2018, les États-Unis avaient suspendu le Cameroun d’un programme de formation destiné à certains corps d’élite de l’armée nationale et annulé la livraison au pays de quatre bateaux de patrouille, ainsi que la réduction de l’aide militaire apportée par l’administration Trump au Cameroun, pour un montant d’environ 9 milliards francs CFA.

Dans sa volonté de diversifier les partenaires, cette rencontre va également permettre au Cameroun de renforcer les liens économiques, diplomatiques, culturels avec les Etats unis, dans un contexte mondial marqué par le conflit entre la Russie et l’Ukraine, et dont les conséquences sont irréversibles pour l’économie camerounaise.

Paul Biya plaide pour la transformation des ressources naturelles

Prenant la parole au cours de la première journée du sommet Etats –unis Afrique qui se déroule à Washington du 13 au 15 décembre, le président camerounais a jeté le pavé dans la marre des problèmes qui entretiennent le sous-développement de l’Afrique.

Permettez-moi tout d’abord de remercier le Président Joe Biden qui a bien voulu convier ses homologues africains à ce deuxième Sommet des Dirigeants des Etats-Unis et de l’Afrique. Je tiens également à remercier Mes sieurs Michael Klowden et Paul Hinks, pour leur invitation à la présente table ronde privée. L’ordre du jour nous invite à réfléchir sur « Comment la finance peut constituer un atout à l’égard des défis pressants et des opportunités de l’Afrique, et contribuer à la résolution de problèmes apparemment sans solution à l’échelle mondiale ». C’est un sujet d’actualité, au regard de la situation actuelle de l’économie mondiale et des effets des crises sanitaire et sécuritaire sur nos économies nationales. L’un des freins au développement de l’économie africaine est l’épineux problème de la disponibilité des financements. Pourtant l’Afrique dispose d’un énorme potentiel en ressources naturelles. Ce potentiel reste sous exploité ou alors son exploitation n’intègre pas la transformation sur place qui est susceptible de générer de la valeur ajoutée et de la richesse sur le continent. L’Afrique ne représente qu’une portion congrue des ressources financières en circulation dans le monde. Son accès à ces ressources se fait à des taux prohibitifs et parfois à des conditions restrictives de souveraineté de nos Etats. L’Afrique reste trop dépendante de l’aide publique au développement qui semble ne plus correspondre à nos besoins. Le cadre juridique qui gouverne généralement l’obtention de financements est très contraignant et accroît notre exposition aux risques budgétaires et de stabilité de nos institutions. Comme exemple de contrainte, la mise en gage de certaines ressources naturelles sollicitée par certains investisseurs. Les modèles et instruments de finance ment adoptés contribuent davantage à la réexportation des capitaux, à travers des prêts sans mouvement de fonds vers le continent, mais avec sorties obligatoires de devises lors des remboursements. L’une des solutions passe par le financement de l’exploitation et de la transformation des ressources naturelles de l’Afrique sur son sol. Pour cela, l’Afrique a besoin d’un volume important de capitaux à long terme. Il se rait donc souhaitable d’œuvrer à la mise en place d’un véritable marché africain des capitaux, susceptible d’offrir des outils adaptés au financement du développement de l’Afrique. Ce qui permettra sa trans formation structurelle et son indépendance progressive de l’aide au développement et des crédits à l’exportation. En souhaitant plein succès à vos travaux, je vous remercie de votre aimable attention.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.