Rdpc Mvila : les militants à l’école de la paix et du patriotisme

0
81

La chef de la Délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc pour la Mvila (Sud), Minette Libom Li Likeng a dirigé un atelier consacré aux responsables des sections, vendredi dernier à Ebolowa

- Publicité -

Minette Libom Li Likeng était en mission à Ebolowa, la capitale régionale du Sud, vendredi 21 janvier 2022. La rencontre entre la chef de la Délégation permanente départementale du Comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc) pour la Mvila et les responsables des sections du parti dans cette zone n’avait rien d’une simple visite de courtoisie. La ministre des Postes et Télécommunications est allée sensibiliser ses camarades sur les notions de patriotisme et de préservation de la paix.

L’atelier qu’elle a présidé à la Maison du patri à Ebolowa avait notamment pour objectif de mettre en lumière les instructions du président national du parti, relatives à la préservation de la paix et du patriotisme, et répercutées par le secrétaire général du Comité Central qui prescrit aux responsables de cette chapelle politique de «mener un encadrement de proximité en cette période de grande effervescence ». Les échanges ont tourné autour des principaux axes du message adressé par le chef de l’Etat à la Nation le 31 décembre 2021. Trois pistes de compréhension ont été abordés par la chef de la Délégation permanente départementale.

VIVRE-ENSEMBLE

D’abord, l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021.Au-delà des villes qui accueillent les matchs, des fans zones ont en effet été aménagés dans la plupart des autres régions, pour que les Camerounais puissent suivre ensemble les rencontres de la compétition. Mieux, ces espaces accueillent également des étrangers venus d’horizons divers. Occasion pour Minette Libom Li Likeng de rappeler aux dirigeants des sections Rdpc de la Mvila la nécessité de « promouvoir ce brassage qui rappelle au monde que nous sommes un peuple uni et indomptable ». « Ainsi a-t-elle martelé, comme militants du Rdpc, au stade, dans les fans zones, dans tous les lieux où les Camerounais communient en suivant les matchs de la CAN, il n’y a ni Anglophone, ni Francophone, ni Bassa, ni Haoussa, ni Bamiléké, ni Bulu, ni Fang, ni Bamoun… tous sont Camerounais, engagés autour de leur équipe ».

La chef de la délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc pour la Mvila s’est ensuite appesantie sur l’annonce de la création de l’Université d’Ebolowa. Une école créée, « pour que le Sud puisse se développer, grâce aux savoirs et aux connaissances que vont acquérir les jeunes de cette région», dira Minette Libom Li Likeng qui a invité les responsables du parti à se saisir de toutes les opportunités qu’offre l’avènement d’une Université d’Etat dans la région. Pour finir, la ministre a entretenu l’audience sur les dangers liés à l’utilisation irresponsable des réseaux sociaux. Notamment : la violation de la vie privée et des données personnelles ;la diffusion des contenus inappropriés et discours de haine ; l’utilisation illégale des données personnelles ; la diffusion des logiciels malveillants (virus et autres); la détérioration de l’image du pays ;la déstabilisation des institutions etc. Ici, la sensibilisation a porté sur la nécessité d’adopter des comportements patriotiques dans la vie réelle et dans les réseaux sociaux, et une prise de conscience collective, pour la promotion de la culture de la cyber sécurité.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here