Message à la Nation : La guerre des discours

Outre le Chef de l’Etat, divers opposants sont annoncés ce jour.

0
998
Maurice Kamto sera de la partie face aux Camerounais à 20h

Ce soir, Paul Biya s’adresse à la Nation. Ce sera à 20h sur les antennes de la Cameroon radio television (Crtv). Comme il est de tradition, le président Paul Biya devra faire le bilan de l’année 2020 qui s’achève ce 31 décembre, et jeter quelques éclaircis sur la nouvelle année qui commence dès minuit. Avec certainement au menu des sujets de préoccupation nationales et internationales comme le Covid-19, la relance économique post-Covid, la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, le climat politique,… Un discours très attendu car la voix de Paul Biya commence à être rare et étrangère dans les oreilles de ses compatriotes. Et même s’il aime être prévisible, l’homme est obligé de rompre le silence dans lequel il s’est muré depuis des mois, sans explication. Ce d’autant plus que sur la scène se bousculent d’autres acteurs politiques, notamment ceux de l’opposition.

Et c’est Maurice Kamto qui essaie de ravir la vedette au président de la République depuis 2019. Celui qui continue de revendiquer la victoire à l’élection présidentielle 2018 choisit la même heure que Paul Biya pour s’adresser à la Nation. Si les antennes des médias publics lui sont fermées, le « leader » de l’opposition attire chaque année des milliers, voire des millions d’internautes sur ses plateformes numériques personnelles et celles du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), son parti politique. Et très souvent en damant le pion au président de la République sur le web. Après deux mois d’assignation à résidence surveillée, Maurice Kamto qui a été libéré il y a quelques trois semaines, devrait comme à l’accoutumée, faire le bilan critique de l’année 2020, émettre son avis sur les sujets majeurs de l’actualité et de la vie de la nation, jeter un regard sur l’avenir, notamment les 12 prochains mois. Très attendue, la suite du combat que l’homme mène pour la transition politique au Cameroun. Lui qui a promis des insomnies aux dignitaires du régime et qui continue de faire la une de l’actualité politique depuis un peu plus de deux ans. Surtout au lendemain des élections municipales, législatives et régionales que son parti a boycottées au motif de la non-révision du Code électoral et de la persistance de la guerre dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Mais aussi sur la pandémie du Covid, objet d’une des batailles que l’homme et son parti ont menées contre le régime de Yaoundé.

Cabral Libii a même anticipé sur Paul biya

Mais avant Maurice Kamto, c’est Cabral Libii qui a engagé les hostilités. Le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) s’est déjà jeté à l’eau depuis 15h sur sa page facebook. L’homme qui discute le leadership de l’opposition parlementaire avec Bello Bouba Maïgari, a essentiellement balayé les grands sujets d’actualité nationale en insistant sur les propositions de son parti.

C’est une tradition initie par Akéré Muna. L’avocat champion de la lutte contre la corruption est le premier opposant à opposer un discours alternatif au président de la République. Parfois un simple message posté sur ses plateformes numériques ou adressé en direct. ça devrait être certainement le même procédé cette année. Le compagnon de Maurice Kamto dans la campagne électorale de 2018 a l’habitude de porter un regard critique sur les sujets majeurs de la vie de la nation sur les douze derniers mois. Avec un focus sur la crise qui secoue les deux régions de l’ex Cameroun occidental. Le menu principal ne devrait pas changer car les lignes n’ont pas vraiment bougé et l’homme qui s’était allié à Kamto en 2018 ne manque jamais l’occasion d’en dire un mot.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.