Le programme de modernisation de la gestion budgétaire célèbre ses acquis

0
45

En remerciant le ministre des finances pour les distinctions et lettres de félicitations accordées au personnel au cours du dialogue mensuel tenu le 15 juin dernier, le directeur général du budget a aussi présenté les nouvelles réformes sur lesquelles l’équipe est attendue.


Le budget de l’Etat est en pleines réformes depuis quelques années. En back office, plusieurs équipes s’échinent à améliorer les performances de ce budget. Le programme 274 de la direction générale du budget du ministère des Finances en fait notamment partie. Le temps de son rendez-vous mensuel de dialogue, le programme de modernisation de la gestion budgétaire s’est souvenu du chemin déjà parcouru, en comptant les récompenses à elles décernées par sa hiérarchie. Le 15 juin dernier, Cyrill Edou Alo’o, le directeur général du budget a réitéré au personnel de ce comité les félicitations et encouragements reçus de leur hiérarchie, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze. En mai dernier, « le ministre des Finances a adressé des lettres de félicitations, et a décerné des distinctions honorifiques à des personnels du ministère. Plusieurs de nos responsables ont reçu des médailles et des lettres de félicitations. Il fallait donc au sein du programme, transmettre à l’ensemble du personnel intervenant les félicitations de la hiérarchie, les encourager à faire d’avantage et communier pour célébrer toutes ces distinctions », at-il indiqué, tout en précisant qu’ « il s’agit de trois directeurs, du directeur général du budget lui-même, et de ce fait, de tout le personnel du programme à qui nous transmettons aussi nos remerciements, car ils nous accompagnent dans l’atteinte des objectifs assignés ».

- Publicité -

De manière concrète, le programme 274 a déjà contribué à la mise en œuvre de plusieurs réformes aux retombées visibles. Il s’agit entre autres « de la préparation de la tenue des débats d’orientations budgétaires depuis trois ans, de même que la préparation du cadrage budgétaire pour une meilleure élaboration des lois de finances, une coordination des travaux de prévision de projection, de simulation des situations budgétaires et financières. Peuvent être listés la transposition des six directives Cemac sur la gouvernance financière en Afrique centrale ou encore la réforme du compte d’affectation spéciale qui a abouti à la réduction du nombre de CAS et à l’amélioration du suivi des recettes et des dépenses de ces CAS », a listé le directeur général.

C’était donc une séance de réjouissance qui a ponctué les travaux de la troisième réunion de dialogue de l’année 2021, du programme 274, sans pour autant l’en éloigner de l’essentiel : la poursuite des réformes visant à améliorer l’efficience de la gestion budgétaire.

Cap sur la budgétisation sensible au genre

Les cinq premières heures de la rencontre ont été consacrées à des réflexions sur l’état de mise en œuvre des recommandations de la rencontre d’avril dernier, mais également sur les prochains défis à relever. A propos de défis, le programme 274, se prépare à introduire la budgétisation sensible au genre. « Nous avons parlé de la budgétisation sensible au genre. Le Minfi en liaison avec l’Onufemme, la GIZ nous a instruit et nous y travaillons, afin qu’il y ait des premiers résultats de la budgétisation sensible au genre à partir de la circulaire présidentielle que nous sommes en train de préparer, si la hiérarchie a convenance des propositions que nous allons faire. Mais pour cela, nous devons être prêts le moment venu, et c’est dans ce sens que nous avons abordé la question en réunion », a indiqué Cyrill Edou Alo’o. Il a également été question au cours de travaux, d’entamer « la préparation de la circulaire d’exécution du budget de 2022. A cela s’ajoute aussi la préparation du budget dont la préparation commence bientôt, avec les conférences élargies de programmation qui vont suivre ainsi que les conférences budgétaires », a-t-il précisé, avant de conclure, « nous sommes en début de triennat, avec le début de la mise en œuvre de la SND 30. Nous devons être préparés, et travailler avec le équipes afin de proposer des réformes fortes, pour accompagner la réussite de cette nouvelle stratégie ».

Le programme 276 fait partie des quatre programmes du ministère des Finances depuis l’adoption en 2018 du nouveau régime financier de l’Etat. Il regroupe la DGB en tant qu’administration, la direction de la prévision, le Cenadi, la direction de la normalisation et de la comptabilité matière. Le dialogue de gestion constitue une réunion technique et mensuelle qui regroupe toutes ces administrations afin de travailler sur la feuille de route assignée au dit programme par le ministre des finances, dans le cadre des performances globales du ministère.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here