Le chemin de fer Mbalam – Kribi bientôt sur les rails

Un contrat de partenariat pour la construction de cette infrastructure ferroviaire a été signé le 25 février avec les partenaires Autsino Resources Group Ltd et Bestway Finance Ltd.

- Publicité -

Le projet de construction du chemin de fer Mbalam-Kribi vient de franchir un nouveau pas. Le contrat de partenariat pour la construction de cette infrastructure ferroviaire a été signé, vendredi dernier avec les partenaires Autsino Resources Group Ltd et Bestway Finance Ltd. La même cérémonie a également vu la signature de la convention de concession du terminal minéralier du port en eau profonde de Kribi. Selon Jean Massena Ngalle Bibehe, le ministre des Transports qui présidait cette cérémonie, « la mise en œuvre de ces projets objets du contrat de partenariat et de la convention de concession, offrira l’avantage d’accélérer l’implémentation de la stratégie nationale de développement déclassant ainsi les priorités de moyen terme sur le court terme avec des retombées économiques considérables ». De façon spécifique, « le projet de chemin de fer changera à coup sûr le visage du secteur ferroviaire dans le dispositif infrastructurel du Cameroun pendant que le terminal minéralier a l’avantage d’anticiper sur les projections de développement du port en eau profonde de Kribi. Cette dernière sera doublement bénéfique au Port Autonome de Kribi et aux autres opérateurs des zones minières adjacentes », a précisé Jean Massena Ngalle Bibehe en présence de Pierre Oba, ministre d’État, ministre des Industries minières et de la Géologie de la République du Congo et Gabriel Dodo Ndoke, ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique. Pour sa part, Alexandre Mbiam, le directeur général de Bestway Finance, l’une des entreprises signataires du partenariat a indiqué que le projet vise« à terme, la construction d’infrastructures ferroviaires et portuaires, disposant communément d’une capacité de traitement de plus de 100 millions de tonnes de fer par an, en République du Cameroun ». Les deux projets représentent un investissement global d’environ 10 milliards de dollars, soit plus de 5 400 milliards de FCFA entièrement financés par le Consortium constitué de la société Bestway Finance Limited et le partenaire AustSino Resources Group Limited. Techniquement, les deux projets consistent en la construction d’une ligne ferroviaire longue d’environ 510 km, afin de connecter les sites miniers d’Avima, de Badondo et de Nabeba auport de Kribi et d’un terminal minéralier multimodal au port de Kribi pour faciliter l’évacuation du minerai de fer à 30%. Sur le plan économique, les deux projets vont permettre de booster les économies du Cameroun et du Congo. Ils permettront non seulement de relier le Cameroun au Congo en désenclavant les zones traversées et en créant des dizaines de milliers d’emplois pendant la construction et l’exploitation mais, ils permettront également à l’Etat du Cameroun de bénéficier des retombées fiscales. Le développement du projet de chemin de fer offre donc l’opportunité au Cameroun de diversifier son offre de transport dans la mesure où le trafic pourrait être ouvert au transport des marchandises au moment de l’exploitation. Il facilitera également le développement des infrastructures connexes bénéfiques pour les localités riveraines.

Défis Actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.