Eto'o en course pour la Fécafoot

« Redonner au football camerounais sa grandeur ». Tel est le slogan écrit aux couleurs du Cameroun, de la campagne de Samuel Eto’o qui vient d’annoncer sur un site internet à lui dédié, sa candidature à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Su l’image qui occupe près des 2/3 de la page, l’ancien capitaine des Lions indomptables est assis sur une table de bureau, tenant un ballon de football blanc tacheté de traits bleus. Coiffure aux traits vifs et bien tracés, l’homme revêt une chemise blanche traversée aux épaules par des bretelles noires, couleur de son pantalon. Mariage avec la cravate. La sérénité que tente de dégager l’homme est quelque eu trahie par ce sourire qui ne le quitte presque jamais. Le regard rivé sur le cuir qu’il tient en main. A la signature au bas de la page, le nom de l’attaquant le plus prolifique de l’histoire des Lions indomptables, écrit en blanc et en dessous, la mention « candidat » en jaune.

- Publicité -

Plus rien d’autre à ajouter. Au bas de la page, cette mise en garde : « Le site est en maintenance, revenez plus tard…» L’information du jour annoncée la veille sur son compte facebook est passée : Samuel Eto’o est candidat à la présidence de la Fécafoot. On retrouvera un texte dans lequel le conseiller spécial du président de la CAF justifie son engagement. Fin de supputation. L’homme qui a usé de son influence pour installer à Tsinga Séidou Mbombo Njoya à la tête de la maison du football camerounais est en course pour la succession de son poulain d’hier qui, lui, n’a pas encore annoncé son intention dans ce sens.

L’annonce de candidature

Mais tout porte à croire que rien n’empêche le prince Bamoun de reconquérir le fauteuil qu’il a gagné en décembre 2018, mais qu’il n’occupe plus que de façon provisoire après l’annulation de son élection en janvier dernier par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne. D’ailleurs ses affidés sont engagés depuis cette date du 15 janvier 2021, à défendre le dossier de celui qui est désormais 4ème vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), et qui a été maintenu en fonction à la Fécafoot par la Fédération internationale de football association (FIFA), pour la « continuité du service ».

Les signaux indiquaient déjà que Samuel Eto’o en route pour Tsinga une fois que son nom avait été aperçu sur la liste des candidats aux postes de délégués de la Sanaga maritime pour l’élection à la Ligue régionale de football du Littoral. L’élection dans les ligues départementales est prévue ce 24 septembre. Ce sera la première épreuve du concours pour la présidence de la Fécafoot. Une épreuve que l’homme devrait logiquement passer, puisqu’il n’y a pas d’adversaire sur la liste publiée la semaine dernière par la Commission électorale de la Fécafoot.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here