Fécafoot: La réconciliation en marche

0
131

« Les membres de l’Assemblée générale 2009 de la Fécafoot ont décidé d’accompagner le président Samuel Eto’o Fils dans sa politique d’apaisement, de réconciliation et de réforme du football camerounais. Ils prennent en conséquence acte et reconnaissent la victoire de monsieur Samuel Eto’o Fils à l’Assemblée générale élective tenue le 11 décembre 2021 ». C’est la principale résolution prise à l’issue des concertations entre Samuel Eto’o Fils, et l’Assemblée générale de 2009. Rencontre tenue ce 24 février 2022 au Mont Fébé hôtel de Yaoundé. Et c’est l’issue que souhaitait le nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). D’autant plus que cette instance était un des plus gros obstacles à l’installation durable de Samuel Eto’o à la tête de la Fécafoot. Eux qui, initialement attendus pour adopter les textes devant encadrer le dernier processus électoral à la Fécafoot, ont été ignorés par Séidou Mbombo Njoya au profit d’une autre équipe désignée par le dernier président transitoire de l’instance, et qui ont adopté les textes de juillet 20221. Créant un nouveau front contre Tsinga.

- Publicité -

Et 44 membres de cette Assemblée ont attaqué la Fécafoot à la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC), avec gain de cause. Et même si la Fédération n’a pas cru nécessaire de comparaitre devant la CCA, elle a tout de même attaqué ladite décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Sans jamais payer les frais de procédure. Du coup, le TAS a récemment écrit aux parties pour le leur faire savoir. Ce qui signifie que la sentence de la CCA est confirmée, faute d’alternative. Au terme des négociations du Mont Fébé, « les membres de l’Assemblée générale 2009 ont décidé de se désister de toutes les procédures pendantes devant les juridictions nationales et internationales», a-t-on appris des résolutions de cette assise. Le procès-verbal de cette rencontre servira de caution devant ces juridictions pour les besoins de la cause. 

Concessions

Mais Samuel Eto’o n’est pas le seul vainqueur. L’homme a fait des concessions. Les membres de l’AG 2009 sous le coup de la suspension des affaires du football ont obtenu la promesse d’être réhabilités. Parmi eux, Faustin Blaise Mbida, l’ancien directeur du cabinet de Tombi à Roko, aujourd’hui désigné mandataire et porte-parole de l’AG 2009 (avec Pierre Mboujiko). En outre, les membres de l’AG 2009 pourront retrouver de la place au sein de l’establishment, selon des sources crédibles. Cela n’a cependant pas figuré dans les résolutions, mais fait partie des accords obtenus pour que ces derniers qui pour la plupart étaient désormais éloignés des centres de décision dans le football camerounais.

Peu avant, Samuel Eto’o qui lors de la campagne électorale, avait promis de réconcilier les acteurs du football, s’était déjà accordé avec le Général Pierre Semengue qu’il a nommé à la tête du Conseil transitoire du football camerounais (CTFC), alors que ce dernier exigeait le respect de la sentence du TAS qui réhabilite la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) dont il était le président. 

Prosper Nkou Mvondo avait vu juste. « Le droit règlera difficilement ce problème. Un juge règlera difficilement ce problème, parce qu’il vous sortira une décision tellement inattendue qu’elle viendra encore envenimer la situation», avait-il entrevu dans une interview parue dans La Nouvelle Expression du 15 juillet 2021. Au lendemain de l’adoption des textes actuels, le professeur de droit, lui-même détenteur de sentences contre la Fécafoot, avait appelé au dialogue : « Je souhaite que les Camerounais s’assoient, les acteurs du football, les vrais, ceux qui ont un intérêt dans cette affaire, ceux qui mènent les procédures. Qu’on laisse les procédures, qu’on fasse asseoir tout le monde, qu’on en discute. S’il y a des concessions à faire, qu’on les fasse… », avait-il lancé. On y est presque.

Facebook Comments Box
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here