Fécafoot : Des hôteliers de Bafoussam rentrent dans le match contre Samuel Eto’o

0
94

Samuel Eto’o n’a pas encore tourné la page des clubs de football professionnel qu’un « Collectif des directeurs d’hôtels ayant hébergé les Clubs Elite one comptant pour la phase aller du championnat local à Bafoussam (SIC)». Dans la lettre écrite le 9 mai 2022 et signée de six directeurs d’hôtels du site de Bafoussam, il est réclamé à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) qui a décidé de prendre en charge l’hébergement et la restauration des 25 clubs engagés, dans un championnat national de première division baptisé MTN Elite one, en regroupements sur quatre sites : Douala, Yaoundé, Bafoussam et Buéa, de régler les factures d’hébergement et de restauration des clubs qui ont séjourné dans la capitale régionale de l’Ouest et ses environs.

- Publicité -

A en croire les patrons des six hôtels, les facture de prise en charge des clubs qui ont joué la phase aller sur le site de Bafoussam n’ont pas encore été réglées. « Nous avons des difficultés avec nos collaborateurs pour salaires impayés et tout cela nous plonge dans un désarroi incertain», supplient-ils Samuel Eto’o qui vient de virer dans les comptes des clubs, outre les 11 millions de francs réservés aux salaires des joueurs, six millions de francs dans les comptes de chaque club, en appui à l’hébergement et à la restauration des clubs lors de leurs déplacements.

La lettre des hôteliers

Cela survient au moment où le président de la Fécafoot souffle le chaud et le froid avec les présidents de clubs qui viennent de faire reculer Samuel Eto’o pour la seconde fois en une semaine. Le président de la Fécafoot a versé la 2ème tranche de la subvention Fécafoot aux clubs sans qu’ils n’aient produit les compte d’emploi de la première tranche tel qu’il l’avait exigé des jours avant. Mais ces derniers ont décidé de ne pas jouer le 15 mai au motif qu’ils n’avaient pas pris toutes les dispositions à cet effet.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here