Elevage : Des centres d’embouche bovine à construire dans trois régions

C’est dans le cadre d’un partenariat entre le Projet de développement des chaînes de valeurs de l’élevage et de la pisciculture (PDC-Vep) et la Sodepa.

- Publicité -

La Société de développement et d’exploitation des productions animales (Sodepa) vient de former, une dizaine de techniciens formés sur l’embouche bovine, à l’Ecole pratique d’agriculture de Binguela (Epab). L’élevage d’embouche est une technique d’élevage agricole consistant à nourrir du bétail (généralement les bovins mais aussi des poissons), avec des herbes ou des plantes permettant un engraissage rapide.

C’est également une pratique d’élevage qui réduit la mobilité des animaux et permet d’engraisser plus rapidement le bétail. Une fois bien engraissé, le bétail se vend mieux sur le marché. Les 10 cadres terminent leur formation de 90 jours de théorie et pratique au moment où la Sodepa est en train de créer trois centres en embouche bovine dans les ranches de Ndokayo (région de l’Est) ; Faro (Adamaoua) et Jakiri/Dumbo dans le Nord-Ouest.  

« Nous sommes en train de de créer des bâtiments autour de nos ranches où nous allons rassembler certains éleveurs au niveau des communautés pour leurs apprendre comment augmenter le rendement carcace de leurs animaux » explique Denis Koulagna Koutou, directeur général de la Sodepa dans les colonnes de Cameroon Business Today du mercredi 29 mars 2023.

La Sodepa, en tant que bras séculier de l’Etat du Cameroun dans la production bovine, est chargée de la promotion de l’embouche bovine dans le territoire national. Le partenaire de la production animale a été choisi dans le cadre du   PDC-Vep financé par la Banque africaine de développement (BAD) pour participer au développement de la filière bovine et plus spécifiquement dans les domaines de l’amélioration génétique et de l’embouche bovine.

La demande en viande bovine au Nord Cameroun reste élevée à cause de la croissance démographique que l’on observe dans les centres urbains. Avec la réduction des espaces pastoraux, les méthodes traditionnelles extensives ne permettent plus une production animale satisfaisante, capable de combler la demande en produits carnés. Ceci expliquerait l’intérêt émergent pour les systèmes d’embouche bovine et ovine rencontrées en zone urbaine et périurbaine.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.