Elections à la Fécafoot : Séidou Mbombo Njoya saisit le TAS

Le président de la Fédération y attaque le Comité national olympique et Maboang Kessack.

0
491
Seidou Mbombo Njoya est perturbé

Alors qu’il s’entête à poursuivre un processus électoral contesté par tous ses concurrents déclarés, Séidou Mbombo Njoya n’est pourtant pas serein. Le président intérimaire de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a saisi le Tribunal arbitral du sport (Tas) de Lausanne pour attaquer le Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) et Emmanuel Maboang Kessack. Dans un courrier adressé par le Tas au patron de la Fécafoot, il lui est demandé de « soumettre l’dresse postale complète» de Maboang Kessack ou celui de son conseil. Le courrier daté du 16 mais donnait trois jours à Séidou Mbombo Njoya pour s’exécuter. Faute pour Dhl de pouvoir le faire dans cet intervalle de temps.

- Publicité -

Pour le moment, rien ne filtre de l’objet du recours de la Fécafoot. Mais il s’avère que Emmanuel Maboang Kessack est l’auteur de la dernière plainte contre la Fécafoot à la Chambre de conciliation et d’arbitrage (Cca) du Cnosc. Plainte qui avait connu sa sentence le 7 septembre dernier. L’ancien Lion indomptable demandait la suspension des effets de la décision N°001 du 20 août 2021 de la Commission électorale de la Fécafoot. Laquelle décision rendait publique la composition du collège électoral, en l’occurrence la liste des clubs ayant pris part aux championnats départementaux de football pour la saison 2020-2021. Le héros du Mondial 1990 dénonçait la présence de 42 clubs fictifs sur la liste.

Pour la Cca, « attendu que cette liste est contestée, car elle contiendrait des clubs irrégulièrement enregistrés et qui doivent donc composer l’électorat et influencer les processus électoraux ; Que le nettoyage de la liste électorale est absolument nécessaire avant la tenue des élections dans les organes de la Fécafoot… Ordonne la suspension des effets du décret n°001 du 20 août 2021 portant publication de la liste des clubs pour la départementale championnat 2020 -2021 appelé à participer au procès », a conclu le tribunal. La Fécafoot avait balayé d’un revers de la main cette sentence et annoncé la poursuite de son processus électoral. Mais quelques jours après, elle décide d’attaquer le Cnosc et Maboang Kessack au TAS. Une instance qui avait déjà annulé son élection le 15 janvier 2021, mais la Fifa a maintenu l’exécutif déchu, à titre transitoire. En clair, la Fécafoot reconnaît désormais la compétence de la Cca dont elle avait au départ reconnu une sentence à elle favorable, avant de commencer à rejeter ses sentences qui lui sont défavorables, comme la reconnaissance de l’Assemblée générale de 2009 pour adopter les nouveaux textes.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here