Coopération : Un poste de contrôle unique frontalier en gestation dans la ville de Kye-Ossi (Cameroun)

L’objectif de l’implantation de cette infrastructure par la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) est non seulement de renforcer l’intégration sous-régionale entre ses pays membres, mais également de doter la zone des trois frontières (Cameroun-Gabon-Guinée Equatoriale) des infrastructures modernes et équipées.

- Publicité -

La commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), vient de lancer un avis à manifestation d’intérêt, pour le recrutement d’un bureau d’étude, qui sera chargé de réaliser une étude relative à la construction et l’équipement d’un Poste de contrôle unique frontalier (PCUF), dans la ville de Kye-Ossi, dans la région du Sud Cameroun, département de la vallée du Ntem.

En effet, ledit projet a été entériné par une décision du conseil des ministres de la CEMAC, tenu le 11 mars 2022, relatives aux interventions et de la gestion du guichet 1 du Fonds des projets intégrateurs portés par des institutions communautaires dont relève la réalisation des études et des travaux de construction du PCUF.

C’est une plateforme multifonctionnelle dédiée à la facilitation du commerce intra-régional transfrontalier, comprenant entre autres, des bâtiments, un poste de passage et un espace scanner. O, y retrouvera également des entrepôts et aire d’inspection/visite des marchandises, des systèmes autonomes d’alimentation en eau et en électricité outre des voiries, des réseaux divers, des parkings et des clôtures.

L’objectif de l’implantation de cette infrastructure par la commission de la CEMAC est non seulement de renforcer l’intégration sous-régionale entre ses pays membres, mais également de doter la zone des trois frontières (Cameroun-Gabon-Guinée Equatoriale) des infrastructures modernes et équipées.

La ville de Kye-Ossi est un arrondissement du département de la Vallée du Ntem dans la région du Sud Cameroun, avec une population estimée à 20 000 habitants répartis dans quatre arrondissements (Ambam, Ma’an, Olamze et Kyé-Ossi).

Jean Daniel Obama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.