CEMAC : la Beac réduit les liquidités dans les banques

0
142

Pour la Banque centrale, il s’agit d’une stratégie visant à freiner l’injection des fonds dans le système bancaire.

- Publicité -

C’est fait ! Depuis fin novembre 2021, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), chargé de gérer le système monétaire et de mener à bien la politique monétaire des pays de la Cemac (Cameroun,Congo Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), a revu à la baisse le volume hebdomadaire de liquidité mis à la disposition des banques désireuses de se refinancer sur le marché monétaire. La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), n’a pas expliqué les raisons de cette stratégie visant désormais à freiner l’injection de la liquidité dans le système bancaire. Mais, la décision est prise au moment où les effets du Covid-19 sur les économies de la Cemac sont en train de s’atténuer. Depuis l’avènement de cette pandémie, la BEAC avait relancé, puis augmenter le volume de ses opérations d’injection de liquidité dans les banques en avril 2020, alors qu’elle s’apprêtait à les suspendre. Cette enveloppe, qui était de250 milliards de FCFA depuis le début de la pandémie du Covid-19 en mars 2020, est désormais de 230 milliards de FCFA depuis le 23 novembre 2021.Une compilation des données de la Beac permet de constater une intensification des opérations de reprise de liquidité à maturité longue. Périodique jusqu’à une époque récente, ces opérations qui consistent plutôt en des ponctions dans les coffres-forts des banques sur liquides sont devenues hebdomadaires depuis la fin de l’année2021.Selon les sources officielles, ce changement de stratégie visait à garantir aux banques de la liquidité pour le financement des économies, en cette période de crise sanitaire planétaire. Malgré la persistance de la pandémie, les prévisions de croissance économique sont redevenues optimistes dans la zone Cemac. Le test prévisionnel de conjoncture que vient de publier la banque centrale abonde annonce des embellies dans de nombreuses filières de production au cours du premier trimestre 2022. Selon les prévisions révélées au terme de la4e session ordinaire du Comité de politique monétaire de la Beac, pour le compte de l’année 2021. Après la récession de l’année 2020 (-1,7%), consécutive aux ravages de la pandémie du coronavirus, il y a eu une reprise timide en 2021 (1,9%) et la croissance économique dans les six pays de la Cemac est projetée à 3,7% en 2022.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.