Adrien Béchonnet, « De nouveaux investissements sur le solaire en vue»

0
101

Le DG de Total Energies Cameroun, filiale du groupe pétrolier français, explique la raison du changement de dénomination de la compagnie et sa nouvelle vision.

- Publicité -

Monsieur le Directeur Général, Total est passé depuis quelques mois à Total Energies. Pourquoi ce changement ?

Total est en effet entrain de se transformer. Dès le premier octobre notre branche sera appelée Total Energies Marketing Cameroun. Ce changement est majeur pour nous. C’est un changement intégrant complètement dans notre ADN les nouvelles énergies et tout un tas d’innovations que vous allez voir arriver dans notre compagnie. Nos clients, plus de 4,5 million  par an ont un écosystème quand ils arrivent. Ils prennent du carburant. Ils ont du lubrifiant. Ils ont du GPS. Ils ont de la boutique. Ils ont de la lampe solaire. Vous savez, nous sommes le premier pays africain qui vend autant de lampes solaires devant les grands frères.

Concrètement, que renferme ce changement de dénomination ? Total finalement commercialisera t-il autre chose que du carburant ?

Tout à fait. On intègre dans notre nom quelque chose qui était déjà dans notre ADN, une compagnie multi énergies capable effectivement de vendre, de commercialiser et d’exploiter évidemment du pétrole qui est notre cœur de métier à l’origine et maintenant du  gaz et tout un tas de produits. En mettant le mot Energies,  en collant à d’autres noms historiques, Total Energies montre que les nouvelles énergies deviennent extrêmement importantes dans le mix énergétique. L’accord de paris a montré qu’il fallait qu’il y ait un mix énergétique c’est-à-dire la qualité d’énergie disponible sur la planète doit être changée. Il faut que les énergies renouvelables prennent une part bien plus importante que ce qu’elle a aujourd’hui. Ça va passer par de l’hydraulique, de l’hydrogène vert, de la biomasse, du solaire bien sûr. Toutes ces énergies cumulées vont permettre à un  moment des émissions de C02 qui soient  faibles.  Et nous tenons à respecter  cet accord de paris si important pour l’écologie aujourd’hui. Donc on intègre dans notre nom cette dynamique qui est déjà enclenchée depuis de nombreuses années dans le monde. Encore une fois, en l’intégrant dans le nom, ça montre que ce virage est définitivement pris.

Devrait-on s’attendre à de nouveaux investissements ? Un plan précis ?

 Justement, on doit s’attendre à de nouveaux investissements à tel point que pour vous faire une confidence, dans le business plan que nous avons proposé à nos actionnaires, sont intégrées de nouveaux investissements sur le solaire notamment  et sur d’autres segments qui vont vers ces nouvelles énergies. On ne délaisse surtout pas les énergies historiques qui ont parfaitement leur place mais on doit se développer  et le Cameroun est pour nous un pays majeur. C’est un pays qui permet de le faire. Le potentiel hydroélectrique est extrêmement important, le potentiel solaire l’est aussi. C’est un pays qui a de multiples richesses. Pour Total Energies, cette compagnie, le Cameroun est effectivement un pays clé.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here