6000 ménages à connecter grâce à la ligne Yaoundé-abong-mbang

0
61

Alors que la livraison des travaux de raccordement du réseau interconnecté sud à celui de l’est est annoncée pour décembre prochain, la première répercussion économique du projet vient d’être dévoilée.


Le transport de l’électricité au Cameroun est subdivisé en quatre réseaux. Pour équilibrer la distribution sur ces réseaux et améliorer le service aux clients, le gouvernement a entrepris de connecter le réseau Sud à celui de l’Est, dans le cadre du projet de construction d’une ligne de transport de 225 kilovolts, partant de Yaoundé au Centre à Abong-Mbang à l’Est. Ce qui aura pour avantage de désenclaver la région de l’Est. Entamé en novembre 2019, le projet devrait s’achever en décembre prochain, a fait savoir le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, le 7 juin dernier, au cours d’une descente sur le terrain. Une ligne qui a pour objectif de raccorder le réseau électrique Est au réseau interconnecté Sud, afin de désenclaver la région du soleil levant. Sur la base des documents de la société indienne Kalpa-Taru Power Transmission Ltd et des réalisations observées sur le terrain, le ministre a pu confirmer que le taux d’avancement de ce chantier est de 65% à date. Dans le détail, au niveau du poste de transformation (225/90 kilovolts) de Mampang, on note que la construction du mur pare feu est achevée, le banc transformateur installé, de même que les massifs de fondations devant accueillir les équipements électromécaniques. Concernant les pylônes, 160 ont déjà été installés, sur les 234 attendus. Un peu plus de 10 km de câbles sur près de 71 km sont déroulés. Si Gaston Eloundou s’est dit satisfait de l’évolution des travaux, il a également profité de cette visite pour annoncer la première retombée du projet sur les populations.

- Publicité -

Ayant remercié les populations qui ont accepté de voir démarrer les travaux de construction de cette ligne avant même le paiement de leurs indemnisations, le ministre a annoncé la mise à disposition, dans les prochains jours, d’une enveloppe d’un peu plus de sept millions de francs CFA destinée au paiement d’une partie des indemnisations, en attendant, a-t-il souligné, la finalisation d’autres décrets d’indemnisation en cours dans les services du Premier ministre. Puis, pour permettre aux 6000 ménages ciblés par ce projet d’avoir accès à l’électricité, le membre du gouvernement a aussi annoncé des dispositions spéciales pour faciliter les conditions de branchement. « Compte tenu des coûts élevés des branchements qui avoisinent parfois les 100 000 francs CFA, ce projet va préfinancer ces coûts de sorte que les ménages puissent rembourser sur une période de cinq à six ans, à hauteur d’un paiement mensuel de 1500 F adossé à la facture », a assuré Gaston Eloundou Essomba. Des mesures qui pour le ministre Joseph Le, élite du département du Haut-Nyong, sont une consolation pour ses populations. « Le gouvernement est en train d’essuyer les larmes des populations de ce département et de toute la région de l’Est, après les incidents dus au manque de l’électricité qui a coûté la vie à trois jeunes gens en 2007 », a-t-il souligné.

Dans la région du Centre, précisément à Ayos, ce n’est cependant pas la parfaite entente avec les populations. Celles-ci réclament à corps et à cris leur indemnisation, qui selon le ministre de l’Eau et de l’Energie, seront bientôt réglées. « Les procédures sont en cours pour le déblocage des fonds nécessaires », a déclaré le membre du gouvernement

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here