Coronavirus : Le plan de lutte que propose Maurice Kamto

Le président du Mrc plaide pour une solidarité nationale, et if pour de lutte contre la pandémie dans son pays.

0
793
Le-Mrc-propose-un-plan-de-riposte-contre-le-coronavirus-à-base-de-solidarité

En annonçant SURVIE-CAMEROON-SURVIVAL INITIATIVE (Scsi), une initiative de Camerounais de l’intérieur et de l’extérieur, qu’il propose au peuple camerounais dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, Maurice Kamto a annoncé la création d’une structure chargée de conduire les opérations de collecte et de gestion des fonds issus de la solidarité nationale qu’il appelle. Il s’agit du FOND SURVIE-CAMEROON SURVIVAL FUND. Une organisation dotée de deux organes que sont le Comité de parrainage constitué de personnalités de renom et à la notoriété établie, et d’un comité de gestion devant assurer « l’exécution des activités opérationnelles du fonds ». A charge donc d’assurer la collecte des fonds et la gestion de l’Initiative à travers la mise en œuvre effective des mesures sanitaires, sociales et autres arrêtées dans le cadre de la SCSI. La lutte contre le coronavirus que propose le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) prévoyant entre autres des aliments et de l’eau aux personnes en confinement, le matériel de protection nécessaire dans les localités en confinement et les autres localités, des combinaisons de protection, des thermomètres infrarouges, des kits de test diagnostique, des respirateurs, du matériel de soins, des médicaments aux personnels de santé pour la prise en charge thérapeutique des cas,… Un plan qui nécessite d’énormes moyens financiers. Mais l’homme qui ne détient pas les cordons de la bourse publique, a envisagé la solidarité et l’entraide pour contourner les obstacles à sa réalisation.

En revanche, le leader (de fait) de l’opposition n’épargne pas les entreprises publiques chargées de fournir les services sociaux de base. Ainsi, « les sociétés de distribution d’eau et d’électricité ne devront pas recouvrer le paiement des quittances d’électricité, d’eau pendant trois mois : avril, mai et juin; le paiement des patentes par les transporteurs est suspendu pour la même durée; et le paiement des droits de marché par les vendeurs en détail et les bayam-salams est suspendu », a-t-il « décrété ».

Un saut ( ?) dans le discours pour le moins doux et l’option constitutionnelle que le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle au Cameroun, dit vouloir privilégier. Le commandant-en-chef de l’armée camerounaise ne donnant plus aucun signe de vie. Toujours est-il que Maurice Kamto qui avait déjà fait pris à témoin les diplomates accrédités au Cameroun sur l’absence prolongée du président Biya au-devant de la scène, les Organisations non gouvernementales et la presse, dans son premier ultimatum (le 27 mars), ne compte plus laisser à Paul Biya un temps de répit.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.