Bafoussam : Le maire Roger Tafam et ses adjoints prennent officiellement fonction

0
535

Six mois après son élection à la tête de la mairie de la ville de Bafoussam, la nouvelle équipe dirigeante a reçu le 27 août dernier l’onction de l’administration. Roger TAFAM à la tête, messieurs Mouafo et Negou respectivement premier et deuxième adjoints. En dépit des restrictions qu’impose la pandémie à coronavirus, la place de fêtes de Bafoussam a drainé une marée humaine dont Awa Fonka Augustine, gouverneur de la région et premier citadin de Bafoussam. Dans la tribune d’honneur le sénateur Sylvestre Ngouchingue, représentant le président du sénat, le ministre Pascal Nguihe Kante, élite de la Mifi.

En prenant officiellement fonction, le tout premier élu de la ville de Bafoussam retrouve ainsi une maison qu’il connait parfaitement. Il y a séjourné 06 ans comme grand conseillé à la communauté urbaine. Pendant 5 ans, Roger Tafam sera à la tête d’une grande mairie qui compte trois communes d’arrondissement (Bafoussam 1er ,2eme et 3eme ), dont 460 km de voirie urbaine. Cette ville totalise au dernier décompte un budget prévisionnel de deux milliards sept cent quatre millions de francs CFA pour un compte administratif de l’exercice 2019 d’un milliard cinq cent soixante douze millions huit cent quarante sept, 33 conseillers municipaux et un effectif de 152 personnels dont 103 hommes et 49 femmes. La ville jadis baptisée « ville arc-en-ciel » par le premier et dernier délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine Emmanuel Nzete, a fortement besoin de retrouver son rayonnement d’antan.

Défis

Roger Tafam et ses adjoints prennent les commandes d’une ville qui présente d’énormes défis: problèmes des routes, désordre urbain, pénurie d’eau, incivisme. A ceux-là, s’ajoute la propagation de la maladie à coronavirus dont Bafoussam est l’un des épicentres. A seulement six mois à la tête de cette mairie Roger Tafam, a déjà imprimé sa marque. On l’a vu sur plusieurs chantiers qu’il entend poursuivre : « Mon premier chantier c’est la lutte contre le désordre urbain ; à n’en point douter c’est le plus gros problème de la ville de Bafoussam », martèle-il à la fin de la cérémonie. C’est dont un des challenges parmi bien d’autres qui perdurent depuis un bon moment. Le défi est colossal. Son prédécesseur, le délégué du gouvernement avait placé la barre très haut : cinq fois champions au concours de la ville la plus propre de la région. La voirie urbaine à aménager, Bafoussam ayant été choisie comme une des villes devant abriter les matchs de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN)de football. A l’installant, le préfet Chaîbou a interpellé son collaborateur à «créer une meilleure symphonie par une répartition des taches dont il sera le chef d’orchestre ». Il l’a ensuite exhorté : « Je vous exhorte de faire du code général des collectivités territoriales décentralisées votre livre de chevet ». Il entend voir dans les prochaines années une ville transformée car dit-il « la ville c’est une identité remarquable ».

Le tout premier maire de la ville de Bafoussam élu le 25 février 2020, est né le 13 Septembre 1966 à Bamougoum. Roger Tafam est jusqu’ici commandant de douane en détachement. Il a été conseillé municipal de la commune de Bafoussam 3eme et grand conseiller à la Communauté Urbaine de Bafoussam .Le commandant Roger Tafam est marié et père de trois enfants.

Jules César Mouliom

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.