Yaoundé/Biyem-Assi: Une femme décapitée dans un hôtel

0
421

Le corps d’une femme adulte enfoui dans une valise. Des traces de sang et de blessure sont visibles. Une machette neuve posée à côté. C’est l’arme qui a servi à ôter la vie à Marie France Mbeya dont le corps a été retrouvé dans cette valise à la suite d’une fouille des vigiles de l’hôtel Le Medzang, selon des informations rendues publiques par le lanceur d’alertes Paul Chouta, à travers sa page Facebook Le TGV de l’information et  »confirmées » par des témoins et voisins de cet établissement de loisirs sis entre le Marché des Acacias et le lycée de Biyem-Assi dans le 6ème arrondissement de la ville de Yaoundé.

- Publicité -

A en croire le le lanceur d’alertes, Désiré Beyanga est l’auteure du crime sur la personne de Marie France Mbeya présentée comme sa belle-sœur âgée de 57 ans. Acte posé  » pour se faire de l’argent ». Selon les témoignages rapportés par Le TVG de l’information,  » Désiré Beyanga, aurait fait venir sa belle sœur à l’hôtel dimanche dernier. C’est une fois dans la chambre d’hôtel qu’elle va lui ôter la vie. Hier lundi dans la nuit, aux environs de 22h, elle reviendra à l’hôtel avec une valise contenant une machette. Elle va découper la victime en morceaux et la dissimuler dans une la valise  ». La suite indique que  » c’est au moment de sortir de l’hôtel qu’un employé se rendra compte qu’elle a du mal à transporter ladite valise. Il va lui proposer de l’aider à faire descendre la valise au rez-de-chaussée elle va refuser. C’est ainsi qu’il va suspecter quelque chose de louche et fera appel à ses collègues qui viendront l’obliger de montrer ce qu’elle transporte. Elle va essayer dans un premier temps de les mentir que c’est la nourriture. Mais, ils vont arracher la valise et découvrir qu’il s’agit d’un être humain  ».

Les témoignages rapportent que Désiré Beyanga avait une dette de 4 millions dans une réunion, qu’elle ne parvenait pas à rembourser.
 » Elle s’est abonnée dans sur une page sur Facebook…, on lui a promis cinq cent millions de FCFA si elle déposait le corps de quelqu’un dans un lieu qu’on lui avait indiqué  ».

Au cours d’une descente sur les lieux, les forces de maintien de l’ordre ont appréhendé la suspecte qui se trouve actuellement à la compagnie de gendarmerie d’Efoulan. Le corps sans vie de Marie France Mbeya a été déposé à la morgue de l’hôpital Central de Yaoundé.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.