Une nouvelle application pour traquer les véhicules non dédouanés

0
51

Portrans.cm permettra d’authentifier les documents douaniers dans le processus de délivrance des certificats d’immatriculation.


Les véhicules dédouanés avec de faux documents devraient ne plus pouvoir être immatriculés au Cameroun, grâce à la nouvelle application de la Douane camerounaise. Il s’agit de Portrans, le nouveau logiciel qui permet à l’administration douanière d’authentifier les documents douaniers dans le processus de délivrance des certificats d’immatriculation des véhicules. Le ministre des Transports Ernest Massena Ngalle Bibehe a récemment signé une note donnant quitus à High Tech Telesoft, entreprise camerounaise spécialisée dans les TIC et partenaire de son administration à « bien vouloir intégrer dans le bordereau électronique à l’usage des demandes de délivrance des certificats d’immatriculation une rubrique attestant du statut douanier, en référence à l’application Portrans.cm, mise en place par l’administration des Douanes ». Autrement dit, désormais, toute délivrance du certificat d’immatriculation ou de carte grise d’un véhicule, sera conditionnée par l’authentification du bordereau de dédouanement présenté par le demandeur par la plateforme Portrans. En cas de faux document, l’application bloque la suite du processus d’immatriculation. C’est donc la traque aux faux bordereaux de dédouanement qui est ainsi lancée et qui devra permettre à l’administration douanière de mieux collecter et recouvrer les recettes dans ce segment du commerce international de plus en plus florissant au Cameroun, du fait notamment des démantèlements tarifaires progressif sur le dédouanement des véhicules

- Publicité -

Quelques mois plutôt, la Douane présentait une autre application du même registre que Portrans. C’était l’application Cosmos, grâce à laquelle, à partir du numéro de châssis d’un véhicule entré dans la plateforme, il est possible de connaître l’état douanier de ce véhicule. Car selon la Douane, « plusieurs véhicules sont immatriculés, mais non dédouanés. Or, dans la procédure normale, le véhicule est d’abord dédouané avant d’être immatriculé ».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here