Un autre incident plonge la moitié de Yaoundé dans le noir

Les clients d’Eneo ont enregistré des perturbations dès la mi-journée de mardi dernier jusqu’à hier mercredi.

0
439

Deux semaines après la panne générale qui a plongé plus de la moitié de la ville de Yaoundé dans le noir, un autre incident de même nature s’est encore produit les 24 et 25 mars derniers. La capitale a encore sombré. « La ligne de la Société nationale de transport d’électricité (Sonatrel) Magombé-Oyomabang qui a enregistré un incident depuis mardi à 13h05 reste hors service. Quelques lignes ont déjà été rétablies », a fait savoir l’entreprise Eneo, concessionnaire du service de l’électricité, au lendemain de l’incident. Pour limiter l’ampleur de l’incident, Eneo indique avoir mené des opérations de transfert qui ont permis de réalimenter certains quartiers. Cependant, plusieurs autres secteurs de distribution restent encore sans énergie. Ce sont notamment les réseaux de distribution du poste Brgm qui comprend les quartiers Mvog-Betsi, une partie d’EtougEbe, Akok Doue, Mendong, Eloumden, le poste de Ngousso, de Total Ngousso Essessalakok et environs, le poste de Kondengui et celui d’Ahala. Mais une bonne partie de la capitale reste plongée dans le noir. Cet incident est le 2ème après celui survenu le 9 mars 2021 à la suite d’un orage, et qui avait plongé la ville de Yaoundé et une partie de la région du Sud dans l’obscurité, provoquant au passage des perturbations dans la distribution de l’eau potable. Depuis le début de l’année 2021, les incidents sur le réseau de transport de l’électricité au Cameroun se multiplient. Pour le seul mois de janvier 2021, deux effondrements ont été enregistrés sur le réseau de transport les 25 et 28 janvier 2021 derniers, et ont impacté la distribution sur l’ensemble du réseau interconnecté Sud qui regroupe les régions du Centre, du Sud, du Littoral, de l’Ouest, du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Soit six régions sur les 10 que compte le pays. Ce qui serait dû à la vétusté des infrastructures de transport et leur non entretien.

- Publicité -
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here