Sacre : le monde salue le champion Francis Ngannou

Depuis sa victoire face à l’Américain Stipe Miocic, photos et vidéos du champion défilent en boucle dans les médias et les réseaux sociaux. il est honoré de tous, son talent est salué à travers le monde.

0
351
Francis-Ngannou reçu par le ministre camerounais des sports

C’est une fierté qui va au delà du Cameroun. Un des fils du pays porte le drapeau national au top du podium de la scène mondiale. Francis Ngannou est depuis le 28 mars dernier, le champion du monde de boxe dans la catégorie des poids lourds de l’Ultimate Fighting Championship (UFC). Un exploit qu’il réalise en battant Stippe Miocic, jusqu’ici champion du monde de cette même catégorie. Dans les rues de la capitale, ce n’est certes pas le carnaval qui a suivi la victoire des Lions indomptables de football en 2017, mais on y est presque arrivé. En plus d’avoir veillé pour attendre le combat du siècle qui s’est joué à 4h du matin, les réjouissances ses sont faites entendre dès l’annonce de sa victoire. Les cris stridents de joie se sont déportés sur les réseaux sociaux. C’est un carnaval de publications qui déferle à l’endroit du nouveau héro national. Artistes, sportifs, professionnels de médias, politiques, personnes lambda…Tous le monde s’y met, pour célébrer le prodige camerounais. « Bravo champion ! La Nation est fière ce matin », écrit la député Nourane Foster. « Je suis fière de toi Francis Ngannou, l’Afrique au top, champion du monde Mpiang », réagit Chantale Ayissi. « Bravoo Patron. C’est toi le boss », s’exclame le journaliste Camus Mimb. Des félicitations qui sont allées au delà même du Cameroun. Le Nigérian Kamaru Usman, l’un des deux africains a avoir porté le titre s’est également réjouit de la victoire de Francis Ngannou, de même que le compatriote et basketteur Joel Embiid, qui est allé dans la même lancé, en postant une photo de lui avec le champion.

Ngannou est resté l’homme du peuple

Des félicitations sont également venues du club de football Arsenal et de plusieurs autres figures internationales. Et lorsque ce n’est pas une vidéo ou une photo qui démontre ses virulents coups de poings assénés à son adversaire, c’est cette belle image du combattant debout, les mains levés et la ceinture noire dorée de victoire autour de la taille, qui est repris à presque toutes les publications. Le temps d’une victoire, Ngannou a fait découvrir la beauté d’un sport pas toujours en vue au pays. Il a comme on le dit si familièrement, « mis tout le monde d’accord ».
Par Canicha Djakba

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.