Recouvrement : Le Minfi lance l’audit de la dette intérieure

D’après Louis Paul Motaze le ministre des finances, cette opération vise à résorber la spirale d’endettement et à crédibiliser davantage la signature de l’Etat.

0
1116
louis-paul-motaze, le MINFI

Le ministre des Finances veut en avoir le cœur net sur le montant réel de la dette intérieure de l’Etat. Louis Paul Motaze vient de lancer une vaste opération d’audit du stock des arriérés au 31 décembre 2019. D’après lui, cet audit vise non seulement à résorber la spirale d’endettement, qui constitue un risque certain pour la stabilité des finances publiques, mais aussi à crédibiliser davantage la signature de l’État. « Il m’a été donné de constaté que, malgré les efforts consentis par le gouvernement en matière d’apurement de la dette intérieure de l’Etat, les services compétents de mon département ministériel continuent d’enregistrer régulièrement les réclamations de paiement d’autres prestations exécutées au profil des administrations, des établissements publics, des entreprises publiques et des Collectivités Territoriales et Décentralisées […] Je viens de lancer une vaste opération d’audit du stock des arriérés au 31 décembre 2019 », a écrit le ministre dans une correspondance adressée aux membres du gouvernement, responsables des entreprises et établissements publics et exécutifs municipaux.

- Publicité -

Afin d’avoir des chiffres net au cours de cet audit, Louis Paul Motaze a invité les concernés à recenser toutes les créances de leurs structures respectives et de les transmettre à la Direction Générale du Budget du Minfi au plus tard le 5 mars 2021. Le ministre les a par ailleurs incités à prendre les mesures idoines en vue de la non accumulation des dettes à partir de l’exercice 2021.

Notons qu’en 2019, la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA), gestionnaire de la dette publique du Cameroun, évaluait la dette intérieure du Cameroun (hors reste à payer de plus de 3 mois), au 31 décembre 2019, à 2 000 milliards de francs CFA, soit 20,8 % de la dette publique. Au cours de la même année, l’Etat a remboursé, au titre de sa dette intérieure, près de 536,2 milliards. « Le service de la dette intérieure au titre de l’exercice 2019 se situe à 536,2 milliards, pour une prévision de 839,4 milliards, soit un taux d’exécution de 63,9 %. Par rapport à 2018, il diminue de 134,8 milliards (-20,1%). Il inclut notamment les remboursements des crédits de TVA à hauteur de 66 milliards et le paiement des arriérés intérieurs pour un montant de 415,5 milliards », révèle le rapport de l’exécution du budget de l’Etat pour l’exercice 2019.

Par Ghislaine Ngancha

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here