Rapport : Plus de 38 000 milliards FCFA de dettes contractées par les pays africains en 2022

Le rapport indique également que ce montant est en augmentation de 35% sur une année soit la plus forte progression depuis 2000, peu après le lancement de l’Initiative en faveur des Pays pauvres très endettés (Ppte).

- Publicité -

La Banque mondiale vient de publier un rapport sur le montant de la dette des pays les plus pauvres. Selon le rapport de Banque mondiale, ce montant est de 62 milliards de Dollars  en 2022, soit plus de 38 000 milliards FCFA, environ 66% dus à la Chine. Le rapport indique également que ce montant est en augmentation de 35% sur une année soit la plus forte progression depuis 2000, peu après le lancement de l’Initiative en faveur des Pays pauvres très endettés (Ppte).

« Les pays les plus pauvres sont ceux éligibles aux financements de l’Association internationale de développement (IDA), le guichet concessionnel de la Banque Mondiale. Fin 2021, la dette extérieure de ces pays s’élevait à 9 000 milliards de dollars, soit plus du double de son montant d’il y a dix ans. Le rapport estime que 60 % des pays les plus pauvres sont actuellement exposés à un risque élevé de surendettement ou sont déjà surendettés » indique le rapport.

En 2021, les paiements du service de la dette extérieure à long terme publique et garantie par l’État des pays éligibles à l’IDA s’élevaient à plus de 28 000 milliards FCFA soit l’équivalent de 10,3 % de leurs exportations de biens et services et de 1,8 % de leur Revenu national brut (RNB).

Ces pourcentages, indique le rapport de la Banque mondiale, sont en nette augmentation par rapport à 2010, quand ils étaient respectivement de 3,2 % et 0,7 %. En 2022, le service de la dette des pays IDA devrait augmenter de 35 % pour atteindre plus de 62 milliards de dollars, c’est-à-dire l’une des plus fortes progressions annuelles de ces deux dernières décennies.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.