Projet de performance : Cap sur la dynamisation du secteur privé.

C’est l’une des priorités du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) pour l’exercice budgétaire 2023.

- Publicité -

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménage ment du Territoire (Minepat), était devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale le 28 novembre 2023. Paul Tasong est allé dé fendre le budget prévisionnel de l’exercice 2023, dont l’une des priorités porte sur la dynamisation du secteur privé. Ainsi, pour le compte de l’année qui vient, le ministère dirigé par Alamine Ousmane Mey sollicite une dotation budgétaire de 62,233 milliards de F CFA, dont 25,173 milliards de F CFA pour le fonctionnement et 37,060 milliards de F CFA destinés à l’investissement. Dans ce projet de budget, les ressources allouées au fonctionnement connaissent une augmentation de 5,480 milliards de F CFA par rapport à 2022. Selon Paul Tasong, cette augmentation découle principalement du relèvement des financements extérieurs alloués au fonctionnement de certains projets et pro grammes de coopération.

Renforcement de la planification

L’intervention ministre délégué auprès du Minepat était donc articulée autour de deux principaux axes : l’état de mise en œuvre du Plan de Travail Annuel (PTA) 2022, et les priorités du Minepat pour l’année 2023. Ainsi apprend-on, les activités à mener en 2023 restent arrimées à la cartographie des programmes du Minepat. Le premier programme, dit « 019 », porte sur le « Renforcement de la planification stratégique et intensifica tion des actions d’aménagement durable du territoire ». Celui-ci affiche un taux d’exécution financière de 65,58 % au 30 septembre 2022. Les activités me nées portent notamment sur la réalisation des infrastructures d’aménagement du territoire, la mise en valeur des potentialités des zones frontalières, l’opérationnalisation et le suivi-évaluation de la mise en œuvre de la SND 30, ainsi que l’appui aux actions de développement régional et local.

Pour l’année prochaine, il sera question de poursuivre entre autres : la mise en route progressive du Programme d’Im pulsion Initiale (P2I) et des plans et programmes phares de la SND 30 ; la finalisation du plan de zonage du territoire national ainsi que des schémas régionaux d’aménagement du territoire en cours d’élaboration ; la réalisation des travaux de mise à jour de l’Atlas de développement physique du Cameroun en lien avec les indicateurs de la SND 30 ; l’organisation d’un colloque sur l’aménagement du territoire, etc.

Appui à LA transformation structurelle

Le second programme (Programme 022) est relatif à un « Appui à la trans formation structurelle pour l’accélération de la croissance ». Les actions majeures concernent la production des statistiques et données sur la production et le développement économique permettant d’accompagner la mise en œuvre du programme d’investissement du gouvernement ; la poursuite de l’assainisse ment du climat des affaires ; et le suivi étroit de l’exécution des réformes structurelles convenues dans le Programme Economique et Financier conclu avec le FMI sur la période 2021-2024. L’exécution financière de ce Programme est de 67,82 % au 30 septembre 2022.

En 2023, le Minepat devra mettre un accent sur l’intensification des efforts visant à transformer structurellement l’économie nationale, à travers une plus grande diversification de l’économie, la dynamisation du secteur privé, le renforcement des activités d’import-substitu tion et de transformation locale de nos matières premières et l’amélioration du climat des affaires. Le Minepat veillera également à consolider le dispositif de préparation des projets, à l’effet de maximiser le taux d’exécution du budget d’investissement public.

Développement ET intégration régionale

 Le troisième programme est consacré au « Renforcement du partenariat au développement et de l’intégration régionale ». Son taux de réalisation financière est de 75,78 % au 30 septembre 2022. Les activités portent sur la négociation des financements relatifs aux projets conte nus dans le plan d’endettement 2022, la mise en œuvre de la Stratégie d’intégration régionale au Cameroun, et le suivi de la mise en œuvre des Accords de Partenariat Economique Cameroun-Union Européenne et Cameroun-Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord.

Dès janvier 2023, le Minepat s’attèlera apprend-on, à améliorer la nature et la portée de la contribution des partenaires extérieurs au processus de développement du Cameroun et de poursuivre l’intégration régionale. Ceci, à travers l’opérationnalisation des nouveaux instruments financiers islamiques participatifs ainsi que les mécanismes de coordination de l’aide chinoise au Cameroun, le suivi de la mise en œuvre du Pref-Cemac et de la Stratégie nationale relative à la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (Zlecaf), la poursuite de la mise en œuvre des Accords de Partenariat Economique (APE) et de leurs impacts sur l’économie camerounaise.

Gouvernance ET appui institutionnel

Le quatrième et dernier programme re pose sur la « Gouvernance et appui institutionnel du sous-secteur de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire ». Selon des informations du Minepat, celui-ci a permis : le renforcement des capacités des acteurs de la chaîne de performance, la production des extrants de la chaîne PPBS, la défense des intérêts de l’Etat relevant du Minepat devant les juridictions et la traduction, dans les deux langues officielles, des productions du Minepat ainsi que la promotion du bilinguisme. Au 30 septembre 2022, le taux d’exécution financière de ce Programme est de 86,11%. La priorité en 2023 consistera au renforcement des missions d’audit et de contrôle, afin de pro poser des mesures utiles à l’amélioration et l’efficacité des services du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.

Notons que le Plan de Travail Annuel (PTA) du Minepat au titre de l’exercice 2022 a bénéficié d’une dotation budgétaire de 56,995 milliards de F CFA. « Ce plan s’exécute dans un contexte difficile, marqué par la persistance de la pandémie du Covid-19, le conflit russo-ukrainien, ainsi que la crise sécuritaire dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. En dépit de ce contexte, le Minepat s’emploie à mettre en œuvre les activités inscrites dans son PTA 2022, afin d’atteindre les objectifs fixés par ses quatre Programmes, en relation avec les orientations de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND 30) », apprend-on. D’après Paul Tasong, le taux d’exécution (base engagements) de ces Pro grammes affiche 68,41 % au 30 septembre 2022.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.