Prix Castel : un accompagnement pour les entrepreneurs locaux

0
50

Six jeunes porteurs de projets ont été primés dans le cadre du fonds Castel et bénéficieront d’un soutien pour la mise en œuvre de leurs projets.


Pour la quatrième année consécutive, le fonds Castel encourage l’entrepreneuriat local. Ce fonds destiné à soutenir des jeunes et des femmes dans les domaines de l’agriculture et de l’agroalimentaire vient de livrer une autre cuvée. Au terme de l’appel à candidature lancé en Mars 2021 six projets sur 117 candidatures enregistrés ont retenu l’attention du jury. Deux sont des lauréats (Premier et deuxième prix) et les quatre autres des finalistes. Ils ont tous reçu leurs récompenses au cours d’une cérémonie officielle tenue le 02 juillet dernier à Douala. Un événement auquel ont pris part les membres du jury du prix Castel dont Emmanuel de Tailly, directeur général du groupe Société Anonyme des Brasseries du cameroun (Sabc) en était le Président. Les noms des lauréats avaient été dévoilés le 10 mai 2021 après qu’ils aient affronté le grand jury de Bordeaux en France présidé par Pierre Castel. Le 02 juillet dernier, ils ont reçu officiellement leurs récompenses. Le 1er prix est décerné au projet Coopérative TPA porté par Ahmadou Wadiri. Il promeut l’accroissement de la production du riz Made in Cameroun à travers un cluster de 300 GIC à Yagoua, à l’extrême Nord du pays. Le 2e prix est attribué à la Cuisine de nounou de Manuella Essomba epse Njankouo. Elle a présenté un projet sur la transformation et la commercialisation des épices locales, des fruits et des légumes.

- Publicité -
Entendu du fonds

Le Prix Pierre Castel lancé en 2018 est décerné dans quatre pays en Afrique dans lesquels Pierre Castel exerce des activités. Le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo et le Cameroun où il est présent à travers la SABC. Comme au Cameroun, six meilleurs projets ont été sélectionnés dans les autres pays. Le premier lauréat bénéficie d’un appui financier de 15000 euros (près de 10 millions de francs ) et 5000 euros pour le deuxième lauréat soit un peu plus de 3 millions de Fcfa. Ceci en plus d’un coaching et d’une formation d’un an avec l’Institut Européen de Coopération et de Développement. Les 4 finalistes 2021 ont quant à eux droit à une formation certifiante par e-learning avec le Centre du Commerce International de Genève.

Le fonds Castel comprend en effet une dotation financière, un accompagnement dans la mise en œuvre des projets, la formation et le financement d’une chaire. C’est à ce titre qu’un accord a été signé avec le ministre de l’Enseignement supérieur en janvier dernier pour la création d’une chaire sur les systèmes alimentaires et l’entrepreneuriat des jeunes à l’Université de Dschang. Précisément au sein de la faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles (FASA).

Appui à L’entreprenariat féminin

Ce fonds porte également un intérêt sur des projets innovants de développement des circuits alimentaires courts qui favorisent l’autonomisation de la femme africaine. Pour l’édition de 2020, le Fonds a par exemple apporté un appui particulier aux femmes classées parmi les 10 finalistes. Manuella Essomba Minkoulou, 4e finaliste, avait bénéficié de l’accompagnement du Groupe Sabc pour la protection de sa marque à l’Oapi, en plus de la formation entrepreneuriale certifiante. Nfor Nora Bih, 5e finaliste, promotrice de Zuciya Sarl, spécialisée dans la production et la transformation du gingembre, a bénéficié d’un soutien financier d’un montant de 700 000 francs CFA pour accroître ses capacités de production. Le même montant a été attribué à Adeline Simo Simo, 6e finaliste, promotrice d’Industrial Light, spécialisée dans la Transformation des graines d’arachide en huile végétale, en vue de renforcer son équipement.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here