Port de Douala : une zone industrialo-portuaire en gestation à Essengue

0
148

Situé dans la zone portuaire aval du Port de Douala, cet espace va contribuer au développement des industries pourvoyeuses de richesses, d’emplois et de trafic portuaire.

- Publicité -

Le Schéma directeur du Port Autonome de Douala (PAD) comporte un ambitieux programme de développement des infrastructures et superstructures du combinat portuaire de Douala-Bonabéri. Le but recherché étant d’arrimer la plateforme aux standards internationaux du secteur et d’en faire un véritable catalyseur de croissance de l’économie nationale, comme l’avait souhaité le président de la République le 6 octobre 2011 dans la capitale économique du pays. « Douala doit être « le port » de référence dans le Golfe de Guinée », dixit Paul Biya. Pour mettre en œuvre ce vœu présidentiel, mais surtout maintenir sa compétitivité et sa performance dans un environnement concurrentiel dans le Golfe de Guinée, l’autorité portuaire de Douala-Bonabéri a décidé d’investir dans la zone portuaire aval située plus précisément à Essengue et Youpwe. Objectif : faire de ce domaine public portuaire, un véritable complexe industrialo-portuaire. C’est ainsi que pour une meilleure fluidité dans l’espace portuaire, de nombreux chantiers ont été lancés et d’autres achevés. Il s’agit notamment des projets de : la construction de 5 km de voie de contournement (du carrefour restaurant « Les mangroves », pour le carrefour du « marché des fleurs », avant de tourner vers la droite, pour être parallèle à la Route Nationale N°3 jusqu’au rond-point du « monument du Soldat du cinquantenaire » à l’entrée de Youpwè) ; la construction de 10 km cumulées de voies de dessertes à l’intérieur de la zone industrialo-portuaire d’Essengue.

Il est également question de la construction de 20 000 m2 de parking pour véhicules de type poids lourds entre la Route Nationale N°3 et la voie de contournement entre le carrefour « marché des fleurs » et le « monument du soldat du cinquantenaire ». Et aussi l’aménagement : d’une zone de parking à Essengue de 5 hectares pour véhicules et camions afin de libérer les emprises portuaires; de 10 hectares pour base logistique et parkings poids lourds à Essengue ; de la zone industrialo-portuaire à Essengue et les installations des amodiataires du PAD, vecteurs de l’accroissement du trafic marchandises pour le port de Douala-Bonaberi. Selon des sources au PAD, tous ces projets devraient contribuer à faciliter l’installation et le développement des industries pourvoyeuses de richesses, d’emplois, et génératrices du trafic portuaire en terme de marchandises tant à l’import qu’à l’export.

Défis Actuels

Facebook Comments Box
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here