Partenariat. Eneo expose au Gicam son plan pour les entreprises

0
70

Les mesures pour répondre à la demande industrielle, le guichet unique des clients industriels, la sous-traitance des PME, les opportunités d’affaires dans le secteur d’électricité sont entre autres questions abordées lors de la visite d’une délégation du Gicam à Eneo.

- Publicité -

Une délégation du Groupement Inter patronal du Cameroun (Gicam) était dans les locaux de la Direction Générale d Eneo à Douala le 26 novembre dernier.  Conduite par la directrice exécutive de ce groupement, cette délégation a été reçue par le DG d’Eneo qui leur a présenté  entre autres le plan d’investissement de cette entreprise et notamment le volet qui va au bénéfice des entreprises camerounaises. « On a eu des échanges très fructueux sur la contribution qu’Eneo peut apporter aux entreprises du Cameroun. Il y a par exemple 340 MW de puissance  qui est en attente de raccordement au Cameroun. C’est un  gage de développement pour les années à venir, autant de choses sur les quelles Eneo et le Gicam doivent travailler. 340 MW de demande industrielle en attente d’ici  à 2022 c’est des cimenteries,  des nouvelles industries qui ne demandent  qu’à démarrer et à contribuer au bon fonctionnement de l’économie camerounaise », a indiqué Eric Mansuy

Eneo a en effet souligné les projets en cours visant à soutenir la croissance industrielle. Par exemple le Guichet unique des clients industriels  déployé en 2020, qui d’après l’entreprise permet de maitriser les besoins des industries et de réduire les délais de raccordements au réseau électrique. Ce guichet aurait permis d’installer une puissance totale de 16 MW pour 4 entreprises industrielles et d’autres projets sont en cours notamment à Douala au bénéfice des industries. En l’occurrence, la construction d’une ligne d’évacuation de 50 MW depuis la centrale d’Edéa. Les échanges ont également porté sur le soutien de l’entreprise aux PMI et PME. En chiffres, Eneo parle de 40 milliards de FCFA de revenus par an pour les 700 entreprises locales qui agissent en sous-traitance dans le secteur. Il est à ce jour envisagé la création d’une filière locale de production et d’assemblage des équipements tels que les câbles, compteurs, transformateurs qui sont pour le moment importés.

La Directrice exécutive du Gicam a déclaré avoir été mieux édifiée sur ce secteur, sur cette entreprise membre du patronat camerounais et s’est dit convaincue par son plan pour les entreprises. « Le Gicam a pour objectif de défendre les intérêts des membres et pour le faire il faut  pouvoir parler en connaissance de cause des activités des membres du bout des doigts et c’est dans ce cadre  que s’inscrit cette visite. Nous avons eu des échanges qui  nous ont permis de toucher du doigt les affaires d’Enéo, les problématiques auxquelles Eneo fait face et ça nous permet de construire notre business agenda pour pouvoir avoir des plaidoyers, défendre  les sectoriels comme le secteur de l’énergie » A fait savoir Aline Mbono.

L’une des problématiques sur lesquelles est attendue le plaidoyer du Gicam, est relative à l’équilibre financier du secteur.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here