Numérique : Le Cameroun et le Gabon interconnectés

0
80

L’infrastructure d’interconnexion a été inaugurée par les autorités en charges des télécommunications des deux pays, le 15 juillet dernier à meyo-Kyè, à 18 kilomètres de Bitam au Gabon.


Une avancée remarquable dans le processus d’intégration numérique entre le Cameroun et le Gabon». Minette Libom Li Likeng n’a pas pu contenir sa joie en cette journée du 15 juillet 2021. La ministre camerounaise des Postes et Télécommunications (Minpostel) assistait à la cérémonie officielle d’inauguration de l’interconnexion des réseaux de transmission numérique entre la République du Cameroun et celle du Gabon. Ce rendez-vous historique qui rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet Central African Backbone (CAB), marque l’aboutissement d’un processus engagé depuis deux ans, pour l’interconnexion numérique et physique entre les deux pays voisins, à l’effet d’une mutualisation de l’accès à l’infrastructure haut débit, et par conséquent, de l’amélioration conséquente du partage d’informations et de données. «Cet acte vient concrétiser la volonté des deux chefs d’Etats, de doter leurs pays d’un réseau de fibre optique sécurisé et interconnecté en vue d’accroître l’accès au numérique et de renforcer l’intégration régionale», a expliqué la Minpostel.

- Publicité -

L’avènement de cette infrastructure d’interconnexion se matérialise donc par la mise en place des systèmes intégrés d’infrastructures de télécommunications fiables, efficaces, et qui sont soutenues, par des politiques numériques d’inter connectivités harmonisées. Le réseau de transmission du Cameroun qui s’interconnecte désormais avec celui du Gabon comprend un backbone national à fibres optiques d’un linéaire de près de 15 000 Km. Les câbles déployés comprennent : 18, 24, 48 et 96 brins. En termes de couverture au Cameroun, les dix chefs-lieux de régions, 51 sur 58 départements, et 209 sur 360 arrondissements sont aujourd’hui desservis.

La nouvelle infrastructure va permettre d’augmenter la capacité offerte, environ 100 terabits par seconde; de faciliter l’elearning, l’e-commerce, le télétravail, le transfert des fichiers, l’amélioration de la coopération sous régionale par l’interconnexion des universités et des grandes écoles. La mise en place de l’interconnexion entre le Cameroun et le Gabon va contribuer sans aucun doute à l’édification d’une intégration durable dans la sous-région, à travers les TIC. Il s’agit d’un signe de la volonté des deux gouvernements de faire de l’interconnexion numérique, un levier de coopération pour le développement numérique dans leurs pays. Il y a lieu de rappeler que c’est en date du 24 juillet 2019 les ministres des Télécommunications du Cameroun et du Gabon se sont retrouvés à Yaoundé, pour adopter, de manière consensuelle, un projet de Mémorandum d’Entente. Le document a été ensuite signé de manière solennelle à Libreville le 28 novembre 2019. Cet important document, qui a fixé le cadre général d’une coopération entre les deux Etats en matière d’interconnexion des réseaux de transmission numérique, portait sur quatre principaux axes : l’interconnexion physique et logique des réseaux à fibre optique du Gabon et du Cameroun ; la coordination des circuits et de la bande passante pour l’acheminement du trafic entre les deux réseaux ; l’offre mutuelle des voies de restauration pour la sécurisation des communications des deux réseaux ; la mise en œuvre des projets d’intégration de la sous- région Afrique Centrale.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here