Mise en œuvre de la SND30 : la marche à suivre

0
91

Les enjeux de la transformation structurelle de l’économie ont été rappelés aux responsables des services centraux et déconcentrés du ministère de l’Economie, au cours d’un atelier présidé par Alamine Ousmane Mey.

- Publicité -


Les responsables des services centraux et déconcentrés du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) étaient réunis autour du patron de ce département ministériel le 18 janvier 2022 à Yaoundé. La rencontre présidée par Alamine Ousmane Mey était placée sous le thème : « Les enjeux de la transformation structurelle de l’économie camerounaise » qui représente le premier pilier de la Stratégie Nationale de Développement (SND30). Lequel axe stratégique traite de la planification économique qui doit conduire à la résolution des problèmes bien identifiés notamment : le faible niveau d’industrialisation et la faiblesse des liens intersectoriels en amont et en aval ;la faible structuration et productivité́ des Exploitations Familiales Agricoles (EFA) dans le milieu rural (en traitant très précisément des déterminants et des facteurs de production) ; les infrastructures productives sur lesquelles les priorités doivent être clairement définies.

La SND30 repose en effet sur l’exigence d’une transformation structurelle volontariste du tissu productif national en opérant des changements fondamentaux dans les structures productives, industrielles, financières, administratives, sociales et environnementales afin de favoriser une croissance économique forte, une prospérité partagée, un développement endogène et inclusif tout en préservant les chances des générations futures. Au cœur de cette stratégie, se trouve la ferme volonté de favoriser l’éclosion de nos PME/PMI, au titre d’une substitution des importations et d’un développement industriel tourné vers l’exportation.

Structuré autour de deux sous thèmes: « Les leviers de la politique d’import substitution au Cameroun », et « Les outils de mise en œuvre et de suivi/évaluation de la SND30 au niveau local », cet atelier d’échange a permis aux responsables des services centraux et déconcentrés du Minepat d’être mieux édifiés sur les enjeux et défis de la politique d’import substitution dans le contexte camerounais ainsi que la démarche opérationnelle de sa mise en œuvre effective d’une part, et d’autre part, de mieux appréhender les outils de mise en œuvre et de suivi de la SND30 au niveau local.

IMPORT-SUBSTITUTION

Le gouvernement compte en effet procéder à la transformation structurelle de l’économie camerounaise avec comme outil essentiel la politique d’import-substitution dont les principes directeurs sont entre autres : la préférence nationale, la protection de l’espace économique national et le protectionnisme éducateur. Les leviers pour atteindre les objectifs de cette politique d’import-substitution sont notamment : le ciblage des interventions ; la part de la commande publique en biens et services locaux ; la volonté et l’action gouvernementale ; les incitations en faveur du secteur privé ; la mise en œuvre des réformes dans le système financier et la mobilisation des parties prenantes.

S’agissant des outils de mise en œuvre et de suivi-évaluation de la SND30 au niveau local, trois points saillants ont été présentés aux participants, à savoir : les enjeux et défis de la SND30 ; le processus et les outils de mise en œuvre de la SND30 et le suivi de sa mise en œuvre au niveau local. Ainsi donc, apprend-on, les Plans Régionaux de Développement (PRD) et les Plans Communaux de Développement (PCD) sont les instruments qui déterminent, au niveau local, les grandes orientations et les principes de développement en tenant compte des préoccupations transversales. Pour ce qui est de la programmation et de la budgétisation, une meilleure articulation de la programmation budgétaire entre le niveau central et le niveau local s’impose. Il est question d’établir un circuit itératif de l’information budgétaire entre les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) et les administrations centrales tout au long du processus d’élaboration de leur budget. En outre, le rôle fondamental des services déconcentrés du Minepat dans la mise en œuvre et le suivi-évaluation de la SND30 a été relevé avec emphase. Ils se doivent d’accompagner les CTD dans l’élaboration et la mise en œuvre des plans locaux de développement en cohérence avec laSND30

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here