Manaouda Malachie : « Le Cameroun est engagé dans un vaste chantier de modernisation et de transformation de son système de santé »

Discours inaugural prononcé par le ministre de la Santé publique à l’ouverture de la conférence médicale nationale à Yaoundé le 16 décembre 2022.

- Publicité -

Mesdames et messieurs,

C’est pour moi un moment particulier et une responsabilité unique alors que je suis appelé à prendre officiellement la Parole, pour procéder au nom du Gouvernement, à l’ouverture officielle de la Conférence Médicale Nationale Yaoundé 2022, que le Président de la République a bien voulu placer sous son Très Haut Patronage.

Je mesure encore plus le poids de la responsabilité qui m’incombe en ce moment fort symbolique et important pour l’un des secteurs névralgiques de la marche de notre pays vers son émergence voulue à l’horizon 2035.

Le secteur de la santé est en effet, au cœur des préoccupations et des actions du Gouvernement qui entend mettre en place un capital humain susceptible d’impulser et de soutenir le développement et la croissance inclusive dans notre pays.

Enfin, et sans que l’évocation soit exhaustive, cet instant est chargé d’importance, en raison de ce que l’expérience récente de notre pays, de l’Afrique et du Monde, a démontré si besoin en était encore, que la Santé, au-delà d’être la clé de l’épanouissement social, est une condition de développement harmonieux et équilibré des pays.

Vous comprendrez donc ma vive et fervente gratitude au Président de la République, qui nous a fait l’insigne honneur de patronner les présentes assises.

Mesdames, Messieurs, Distingués invités

Le Cameroun est engagé depuis quelques années dans un vaste chantier de modernisation et de transformation de son système de santé. L’objectif recherché est de fournir à nos populations, des soins et services de santé de qualité, tout en préservant leur dignité, à travers la réduction de toutes les barrières d’accès à ces derniers.

Le défi est donc celui de la qualité de l’offre et de l’accessibilité à cette offre de qualité. Elle doit être garantie sans condition discriminatoire, libre et universelle.

Aucun Camerounais, ne doit en effet être exclu des bénéficiaires des soins et service de qualité, en raison de sa condition sociale, de son appartenance à un groupe ethnique, social, religieux, politique ou encore en raison de la localisation géographique de sa zone de résidence.

Les présentes assises qui portent sur l’optimisation de la qualité des soins et services de santé et les innovations en santé au Cameroun, sont donc l’échos même de la ferme volonté du Gouvernement, sous la Très dynamique impulsion de Monsieur le Président de la République, de procéder à la transformation profonde de notre système de santé.

L’Agenda élaboré, validé par le Chef de l’État et mis en œuvre à cet effet, est d’ailleurs la boussole de cette action. En effet, c’est maintenant qu’il faut agir et l’action en marche ne devrait pas s’arrêter, bien au contraire, elle devrait être renforcée. Agir pour un meilleur accueil et des soins de qualité dans nos structures et formations sanitaires ; Agir pour la rationalisation de la production et de la gestion des ressources humaines ; Agir pour un meilleur système d’information sanitaire, adapté à nos besoins, nos priorités et nos réalités ; Agir la disponibilité des produits médicaux et du sang ; Agir pour un financement innovant de la santé, suivant un alignement des priorités ; Agir pour un leadership nouveau et une gouvernance hospitalière utiles à l’optimisation de notre système de santé ; Enfin agir pour le positionnement de la santé communautaire au cœur de nos politiques publiques de santé.

La Conférence Médicale Nationale qui s’ouvre ce jour, après plus de quinze ans de dormance, est donc un autre signe de la nécessaire et impérieuse mobilisation qu’il est attendu de tous les acteurs du secteur de la santé.

En effet, le Président de la République a fait sa part en traçant déjà lui-même le sillon du chemin à emprunter. Il disait à ce propos dans son adresse à la nation, le 31 décembre 2017, je cite « Nous allons poursuivre nos efforts, afin de faire bénéficier à nos populations des soins de santé de qualité et accessibles à tous. C’est dans cette optique que j’ai donné au Gouvernement /’instruction de parachever les réflexions relatives à la mise en place progressive de la Couverture Santé Universelle. »

Il n’est donc plus besoin de démontrer que l’amélioration de l’accès des populations aux soins de santé et aux médicaments de qualité a toujours occupé une place de choix dans le programme social de son Excellence Paul Biya. Sa posture que je viens d’évoquer plus haut, en est un des témoignages parmi tant d’autres.

C’est d’ailleurs en application de ces Très Hautes Prescriptions qu’un vaste programme de relèvement du plateau technique des formations sanitaires a été mise en marche et il présente déjà des fruits intéressants.

Pour preuve, les Régions du Nord, de l’Adamaoua, de l’Ouest, du Sud ont été dotée de formations sanitaires de références déjà mise en service. Il s’agit notamment de l’Hôpital Général de Garoua, des Centres Hospitaliers Régionaux de Ngaoundéré, Garoua,  et Ebolowa. Les autres devraient être mis en service très rapidement.

Dans cette même lancée, les Hôpitaux Généraux de Yaoundé et Douala qui ont été entièrement rénovés et équipés suivant les standards de modernité en vigueur dans le secteur de la santé. Le Centre Hospitalier Universitaire de Yaoundé suivra très prochainement avec la livraison des travaux et équipements en cours.

Tous ces hôpitaux rénovés, construits et équipés permettent aujourd’hui de limiter les évacuations de l’intérieur du Pays vers l’Étranger. Dans la même logique, l’opération de modernisation de notre offre de soins et services de santé, s’est intéressée aux hôpitaux Régionaux et de District, mais aussi aux Centres Médicaux d’Arrondissement et aux Centres de Santé Intégrés. Tout ceci permet de rapprocher l’offre des soins, des populations bénéficiaires.

Les efforts devront donc se poursuivre en matière d’harmonisation des protocoles, mais aussi de disponibilité quantitative et qualitative des Ressources Humaines.

Mesdames, Messieurs,

Ces efforts du Gouvernement, tels que présentés n’auront pas l’impact souhaité, sans la contribution de tous les acteurs. Qu’ils viennent de l’enseignement, de la recherche, du secteur privé confessionnel et laïc, il est nécessaire de mutualiser les efforts et surtout de rationaliser les interventions. C’est donc l’occasion de saluer ici les heureuses initiatives d’association de toutes les parties prenantes à de telles réflexions. L’apport des Partenaires Techniques et Financiers, l’accompagnement des secteurs apparentés, la contribution du privé sont aussi importants que les efforts du Gouvernement, pour améliorer la santé des Camerounais.

Bien plus, je voudrais saluer l’ouverture à la Diaspora médicale et médico-sanitaire camerounaise. Leur expertise est nécessaire ; elle rencontre donc à volonté du Gouvernement qui offre des conditions de travail propices à l’exercice en toute quiétude.

Chers frères et sHurs de la diaspora, je voudrais déjà vous dire notre gratitude pour votre ouverture et votre volonté de donner à notre pays tout ce qu’il y a de mieux pour lui, en fonction de vos domaines d’expertise respectifs.

Pour ce qui est du Gouvernement, il saisit avec bonheur, la main tendue qui est la vôtre. En retour, il vous offre un plateau technique de qualité et sa ferme volonté de travailler main dans la main. Nous sommes donc face à l’histoire, nous pouvons écrire ensemble les plus belles pages de celle-ci sur les tables de l’optimisation de l’offre de soins et services de santé.

C’est également l’occasion pour moi de dire toute ma gratitude à l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui n’ont de cesse de nous accompagner dans l’action du Gouvernement dans cette quête permanente d’une offre de soins et services de qualité.

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais enfin nourrir le v^u d’une rencontre porteuse de fruits concrets pour la poursuite du saut qualitatif dans l’action du secteur de la santé, mais aussi et surtout de la franchise dans les échanges. Sur ce, je déclare ouverts, les travaux de la Confé￾rence Médicale Nationale Yaoundé 2022.

Que Dieu bénisse le Cameroun.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.