Lions indomptables : Marc Brys fait le point de sa tournée européenne

Le sélectionner des Lions indomptables l’a fait au cours de la présentation de sa première liste de joueurs.

Marc Brys et ses collaborateurs en séance de travail

« C’était très positif de notre côté et du coté des joueurs». En ces termes, Marc Brys apprécie sa tournée européenne. Laquelle lui a permis de superviser les joueurs camerounais et surtout de discuter avec la plupart d’entre eux. « On a essayé de prendre connaissance avec nos joueurs ; c’était par zoom meeting ou en spot live. On a rencontré beaucoup de joueurs de cette manière ; on a eu la chance de parler avec eux. On a essayé de voir quel est notre objectif, de quelle manière on va le réaliser», rapporte-t-il.

Le technicien belge explique avoir axé son travail sur le talent, mais pas que : « on en va pas se contenter seulement du talent, mais surtout chercher aussi le collectif : est-ce que le joueur X est capable de jouer dans une équipe en composition avec tel autre devant ou derrière ?», a-t-il indiqué. Justifiant ainsi certaines absences par le peu de temps de jeu, la santé et la capacité à pouvoir faire équipe techniquement avec les autres. Et la trentaine de joueurs retenus est donc le fruit d’un long exercice avec ses collaborateurs qui l’accompagnaient dans son périple : « on fermait la porte à 8h et je l’ouvrais à 18h. On a fait notre boulot, je pense ».

Climat de travail

Maintenant le vin est cueilli, il faut le boire. L’homme qui entend vivre au Cameroun, est satisfait d’avoir trouvé des joueurs qui ont envie de jouer ensemble. « Comme je vous l’ai dit, on a parlé avec beaucoup de joueurs et j’étais étonné qu’à chaque fois, ils parlaient toujours de ‘’nous’’. Aucun joueur n’a dit ‘’moi’’. Ils disaient toujours ‘’nous avons échoué parce qu’il nous a manqué ceci, nous allons ajouter cela’’», confie-t-il. Du coup, l’homme croit déjà que, « après deux jours d’entraînement, on va être prêt, peut-être pas pour gagner mais pour performer dans ces deux matchs ».

A lire aussi: Les 30 pionniers de l’ère Marc Brys


Le premier test c’est le 3 juin contre le Cap vert à Yaoundé, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. En espérant que le climat soit assaini entre le ministère des sports et la Fédération camerounaise de football. Les deux parties se livrent une guerre au sujet du choix de l’entraîneur et de ses adjoints et collaborateurs.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.