Lions indomptables : La CCA suspend les nominations de Samuel Eto’o

Une décision relative à la saisine par les clubs amateurs vient d’être rendue publique.

Ils ont restauré l'autorité de l'Etat

La Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) vient de frapper la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Dans une décision rendue publique ce 21 mai 2024, la Chambre a décidé de la suspension des effets des actes pris par le Comité d’urgence de la Fécafoot et le président de l’instance. « En application de l’article 36 alinéas 1er, 2 et 3 des statuts et règlements de procédures de la Chambre, ordonne la suspension immédiate des effets de : la résolution N°1 de la session du Comité d’urgence de la Fédération camerounaise de football du 08 mai 2024, relative à la nomination des membres de la structure d’encadrement de la sélection nationale masculine « A » du Cameroun « les lions indomptables, jusqu’à droit connu », conclut la Chambre dans l’extrait du plumitif. Par ailleurs, «ordonne la suspension de la décision N°008/Fecafoot/PDT/SG/2024 portant nomination des membres de l’encadrement technique, médical, et administratif de la sélection nationale masculine « A » de Football du Cameroun jusqu’à doit connu ».

En clair, l’instance juridique suprême nationale en matière sportive annule les actes posés par le Comité d’urgence et le président de la Fécafoot. La CCA donne ainsi raison à travers ce procès-verbal de non-conciliation à FC 2000x Mimboman et Consorts qui ont attaqué la Fécafoot dans ces actes de défiance de l’autorité de l’Etat. La requête a été introduite le 14 mai dernier lorsque le Comité d’urgence a résolu de confier au président de la Fécafoot mission de nommer un staff d’encadrement à la tête des Lions indomptables, en contestation de celui nommé le 2 avril par le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep). D’autant plus que le Cameroun allait se retrouver avec deux staffs pour la même équipe. Ce qui était devenu réalité avec la nomination par Samuel Eto’o d’un autre staff. Ce malgré les consignes de la Fifa qui, saisie par son membre, avait prescrit le 6 mai dernier à la Fécafoot, de se concerter avec l’Etat camerounais en respect de la Convention de février 2015 qui de fait donne des pouvoirs à l’Etat du Cameroun de mettre à la disposition de la Fédération un staff.

Pendant près de deux semaines, le Cameroun disposait de deux staffs d’encadrement de la sélection nationale fanion. Entre temps, Marc Brys que le ministre a nommé et qui a été contesté par la Fécafoot, a été entérinée par l’instance faîtière du football camerounais, mais avec des accompagnateurs autres que ceux nommés par la tutelle. Aujourd’hui, la CCA a tranché. Seule existe le staff nommé par Narcisse Mouelle Kombi. A trois semaines de la double confrontation entre le Cameroun et le Cap vert et l’Angola, en éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Le technicien belge a communiqué unilatéralement une liste des 31 joueurs qu’il veut utiliser pour le compte du regroupement. Avant de se faire adouber par la fédération.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.