Lions indomptables : Après la victoire, Samuel Eto’o menace les Lions

Le président de la Fécafoot a écrit aux joueurs pour les sommer de se mette à sa disposition.

Samuel Eto'o n'est pas toujours content

« La Fécafoot ne tolèrera plus toute violation et non respect des obligations des joueurs pendant la période de mise à disposition». La menace est de Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Dans une lettre qu’elle a adressée aux différents joueurs de la sélection nationale actuellement en regroupement. Quelques minutes après la victoire infligée par le Cameroun au Cabo verde (4-1), en éliminatoires de la Coupe du monde senior 2026. Les héros du 8 juin 2024 en sont donc encore à célébrer cette large victoire sur les Requins bleus, qu’ils doivent subir les foudres du président de la Fécafoot. Pas des lettres de félicitations pour ce sacre par ces temps de disette pour le football camerounais.

Déjà, l’objet des lettres servies aux différents joueurs engagés regroupement depuis le 3 juin dernier en dit assez sur son contenu : « Mise au point». On y lit : « Pour le match Angola-Cameroun du 11 juin 2024, à Luanda, nous vous demandons de rester entièrement à la disposition de la Fécafoot et de respecter le programme qui va vous être communiqué incessamment». Relevant que « depuis le 3 juin 2024, vous êtes pris en charge par des personnes non représentatives de l’Association pour laquelle vous avez été mis à disposition ; ceci en violation des statuts et des dispositions réglementaires de la Fifa (SIC)». Pour leur rappeler que « les joueurs convoqués ont mis exclusivement la disposition de l’Association (Fécafoot), unique interlocuteur des instances internationales (Fifa et CAF) et de votre club, elle est garante de l’organisation et de la pratique de toutes les activités physiques du joueur pendant la période de mise à disposition ».

La lettre en question

Réconciliation

Le ministre Jean de Dieu Momo a tôt fait de croire que « la victoire des Lions indomptables va réconcilier les Camerounais et les acteurs du football camerounais ». Comme beaucoup de Camerounais, le membre du gouvernement s’attendait à une baisse de la température entre les acteurs du football au plus haut niveau au Cameroun, avec cette victoire hautement symbolique pour le Cameroun. Que non ! la paix des braves n’est pas pour demain.

Ampliation de la lettre que Samuel Eto’o sert aux joueurs est faite à leurs clubs employeurs des joueurs. Question de pousser les clubs à intervenir et certainement pour contraindre les joueurs à rejoindre son camp. Autant dire que l’homme n’entend pas se plier aux négociations là où la raison d’Etat est évoquée.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.