Le Feicom octroie 7,7 milliards à 22 communes

0
300

Elles sont 21 communes et une communauté urbaine, les bénéficiaires de ce crédit destiné à mettre en œuvre
des projets de développement.


7,7 milliards de francs CFA alloués à 22 communes camerounaises. Dans le cadre de ses missions régaliennes, le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunal (Feicom), vient de rendre public le montant du crédit qu’il va octroyer aux Collectivités Territoriales Décentralisées. La banque des communes, annonce que son comité des concours financiers réuni en leur 37e et 38e session le 30 mars dernier, vient d’accorder un financement global de 7,7 milliards de FCFA à 21 communes et une communauté urbaine. Les financements couvriront trois secteurs que sont l’éducation, la santé et les infrastructures, avec une part prépondérante accordée aux équipements et infrastructures marchandes de l’ordre de 5,355 milliards de FCFA, soit 69% de l’enveloppe globale. Les CTD récipiendaires sont les communes de Banyo, Mbe, Ngaoundal, Ngaondéré 2e, Ngaoundéré 3e, Nanga-Eboko, Yaoundé 1er, Ombessa, Dimako, Touloum, Tokombéré, Mindif, Mayo Houma, Garoua 2e, Elak Oku, Foumban, Sangmelima, Kye Ossi, Djoum, Ebolowa 1er, Konye et la Communauté urbaine de Bafoussam. Selon le Feicom, les projets retenus « répondent aux besoins exprimés par les populations à travers les Plans communaux de développement. Ils sont également alignés sur les priorités du gouvernement contenues dans la Stratégie nationale de développement (SND30) et sont en cohérence avec les objectifs de développement durable (ODD) et les engagements internationaux auxquels le Cameroun a souscrit », indique le communiqué rendu public au terme des travaux. « La prépondérance des équipements et infrastructures marchandes dans les financements accordés (5,3 milliards de francs CFA, soit 69% de l’enveloppe), témoigne de l’engagement des magistrats municipaux à faire de leurs territoires des pôles de développement créateurs de richesses, de croissance et d’emplois», souligne Philippe Camille Akoa, le directeur général du Feicom.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.