JO 2020 : Arrey Sophina peut-elle sauver l’honneur du Cameroun ?

La judokate rentre en scène ce mercredi matin en judo.

0
275
Arrey Sophina est confiante

Lorsqu’il sera 11h à Tokyo, 3h à Yaoundé, le Nippon Bukokan de la capitale japonaise lancera avec l’atelier de judo. Deux tapis accueilleront les combats de judo. La première Camerounaise de la discipline, Arrey Sophina Ayuk Otay ouvrira le bal en 6ème combat du premier tatami, contre la Coréenne Kim Seongyeong, dans les -70kg. Le combat comptera pour les 1/16 de finale.

- Publicité -

Au moment où la judokate rentre en scène, le Cameroun a déjà vu se faire éliminer tous ses plénipotentiaires déjà descendus dans les différentes arènes. Le judo semble présager de belles affaires pour le pays. Avec notamment la présence de Vanessa Mballa Atangana. Mais en attendant son tour, la quadruple championne d’Afrique suivra d’abord sa cadette Arrey Sophina. Si ce nom ne résonne pas encore dans les oreilles des Camerounais, il est certain qu’il pourrait permettre à ses compatriotes de goûter une seconde fois aux délices d’une victoire, après celle d’Albert Mengue Ayissi en boxe. L’athlète camerounaise a la chance de s’entraîner sur des installations aussi appropriées que celles des adversaires européens. Elle qui réside en France, et particulièrement à Rouen.

Et le palmarès n’est pas vierge pour l’athlète de 27 ans. Déjà sept médailles (2 en or, une en argent et 4 en bronze) arrachées dans les plus prestigieuses compétitions africaines et mondiales. Les deux en or étant obtenues à l’Open d’Afrique et celle en argent au Championnat d’Afrique. La judokate qui était déjà médaillée de bronze du Grand Chelem d’Antananarivo en décembre 2020, pense que son heure est venue de tutoyer les meilleures du monde, après avoir arraché déjà une médaille en bronze aux Jeux de la Francophonie. Le test grandeur nature c’est ans quelques heures à Tokyo.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here