Jeux olympiques 2021 : Deux éliminations, une qualification pour le Cameroun

Le point de la compétition démarrée ce 24 juillet à tokyo avec des performances Camerounaise mi-figue, mi-raisin.

0
95
Albert-Ayissi-Mengue, le seul Lion indomptable à avoir permis de sourire

La Cameroon olympic team est entrée en scène par une défaite. Et c’est la doyenne Sarah Hanffou qui a donné le mauvais ton, en se faisant laminer 1-4 par la Bulgare Trifonova Polina au Gymnase Métropolitain de Tokyo. Ce 6ème match a été arbitré par le duo constitué de la Hong-kongaise Wong Loy King et de l’Australienne Waizinger Joseph. Agée de 29 ans, l’adversaire de la Camerounaise était partie pour être la meilleure. 407ème du Classement mondial ITTF Femmes, elle totalisait avant la rencontre 7 victoires contre 3 défaites en 2021. Face à la meilleure pongiste du Cameroun, qui partage sa passion de pongiste avec son métier d’avocate. Les 2èmes Jeux olympiques se terminent à peine commencés pour la Lionne de 34 ans dont les statistiques actualisées sont inexistantes, et qui en 2019 était à deux victoires pour trois défaites.

- Publicité -

Mais très vite, le Cameroun a retrouvé le sourire avec Albert Mengue Ayissi. Le boxeur des -69kg a neutralisé l’Eswatinien (Swaziland) Dlamini Thabiso par K.O au 3ème round. L’homme redescend dans l’arène de Kokugikan ce mardi en 8ème de finale contre l’Irlandais Walsh Idan. Et voudrait bien rééditer l’exploit. Pour sa deuxième participation aux Jeux olympiques, Wilfried Seyi Ntsengue a perdu son premier combat ce lundi matin contre le Congolais (Rdc) David Tshama dans les -75kg. Le combat qui comptait pour les 1/16 de finale, a tourné à l’avantage de cet éternel concurrent africain dans la catégorie.

Chez les judokates, Arrey Sophina (- 70kg) entre en scène ce mercredi au Nippon Budokan en 1/16 de finale contre le Coréenne Kim Seongyeong. Vanessa Mballa Atangana (+78kg) descendra à son tour dans l’arène vendredi prochain, pour affronter la Turque Sayit Kayra. En cas de victoires, elles enchaîneront le même jour jusqu’en finale. En lutte, Essombe Tiako attendra le 6 août. Dans sa catégorie, ça se jouera en finale directe, avec possibilité de repêchage. Les Lions indomptables de natation, d’haltérophilie et de lutte attendront encore pour agiter leurs crinières dimanche prochain.

Sarah Hanffou n’aura pas été assez adroite (Ph. Sport news Africa)

Football Féminin: la Zambie tente de survivre

Dans l’ensemble, l’Afrique se comporte assez bien. Le destin a par moments voulu que certains enfants d’Afrique se dévorent entre eux, mais les autres sortent la tête de l’eau face aux adversaires des autres continents. Ainsi, dans la même catégorie qu’Albert Ayissi, l’Algérien Abdelhafid Benchabla a également empoché son ticket des 8èmes de finale en battant aux points l’Ouzbek Sanjar Tursunov (4-1). Ce mardi, il rencontrera un autre Européen de l’Est, le Russe Muslim Gadzhimagomedov.

Le Kényan Nicholas Okoth, champion d’Afrique 2017 des 57kg, a été battu par le Mongol Tsendbaatar Erdenebat (3-2). Il a mieux combattu que le Marocain Mohamed Hamout humilié dans la même catégorie, par l’Iranien Daniyal Shahbakhsh (5-0). Si l’Afrique a peu de chance dans des disciplines comme la boxe, la natation, le cyclisme, il est certain que les courses de demi-fond et de fond lui ont toujours souri. Dans les sports collectifs, le football est particulièrement animé. Les Zambiennes qui avaient éliminé et contraint les Camerounaises au football féminin à jouer une place intercontinentale (place manquée), ont reçu une douche froide d’entrée, avec une lourde défaite 10-3, administrée par les Pays Bas. Avant de se relever en seconde rencontre face à la Chine. Menées 3-1, les Copper Queens ont remonté la pente au point de mener 3-4, avant de terminer la partie à égalité de points. Du coup, leurs chances de qualification pour le second tour restent intactes. Le Chili qui avait remporté le duel intercontinental contre le Cameroun, a été cueilli à froid par la Grande Bretagne (2-0). Le Canada a scellé son sort par la suite (2-1). Chez les hommes, la Côte d’ivoire a imposé son salut à l’Arabie saoudite (2-1), pendant que le Japon, pays organisateur, neutralisait l’Afrique du sud (1-0). L’Egypte a pu accrocher l’Espagne (0-0).

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here