Insécurité : Alerte à la bombe à Yaoundé

Les faits se déroulent au ministère de la Fonction publique.

0
1395
La-gendarmerie-en-place-à-la-Fonction-publique

Panique à Yaoundé ce jour. Un engin soupçonné d’être un Engin explosif improvisé (EEI) a été découvert au ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative (Minfopra), peu avant midi. « C’est un courrier qui a été reçu à la porte 207. Lorsque l’agent l’a détaché, il s’est vite rendu compte qu’il s’agissait d’un colis dangereux et a alerté ses supérieurs et les policiers qui assurent la sécurité. Ils ont confirmé les soupçons », rapporte un employé du bâtiment. Entre temps, « ils ont alerté les forces de défense et de sécurité, après avoir enlevé le colis qu’ils ont posé près Lac (municipal). C’et là que l gendarmerie a expertisé et constaté la dangerosité de l’objet et a fait évacuer le bâtiment», poursuit-il.

- Publicité -

L’engin que les premières informations disaient avoir explosé, ne l’a pas été, rassurent les témoins. L’appareil aurait été désactivé avant d’être transporté par la gendarmerie nationale. Les lieux ont été investis par des éléments de la police, de la gendarmerie et de la Garde présidentielle qui fouillent de fond en comble les bureaux et tous les lieux susceptibles d’intéresser les terroristes. Les usagers, eux, se trouvent désemparés. « Revenez dès demain. Il n’y a pas travail aujourd’hui», répète régulièrement un agent posté à l’entrée, chargé d’orienter les visiteurs et autres nécessiteux des services de la Fonction publique.

Les faits surviennent trois jours après une explosion d’une bombe artisanale dans un bistrot du marché Mokolo. Un sac posé par un client présumé, contenait un engin qui a explosé après que le « faux » client ait vidé les lieux. « Heureusement que personne ne se trouvait sur la table qu’il occupait», rapporte un commerçant dudit marché. Depuis quelques mois, la police et la gendarmerie signalent dans les villes de Yaoundé, la présence de terroristes ayant des projets d’attentats dans ces deux villes.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here