Finances publiques : l’État solde une dette de 83 milliards de F CFA

Pour mobiliser cette enveloppe, le gouvernement a eu recours au marché des titres publics de la Banque des États de l’Afrique Centrale (Beac).

0
113
Dette
Minfi

Le Trésor public camerounais a procédé le 15 juillet 2022 au remboursement d’un emprunt d’un montant global de 83 milliards de francs CFA effectué 26 semaines plus tôt auprès des investisseurs sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac). Pour mobiliser cette enveloppe, le gouvernement camerounais a dû contracter un autre emprunt du même montant (83 milliards de F CFA) à travers une nouvelle émission de Bons du Trésor Assimilables (BTA) d’une maturité de 26 semaines, le 11 juillet 2022. L’information est contenue à la fois dans le calendrier prévisionnel des émissions de titres publics du troisième trimestre 2022 publié par le directeur camerounais du Trésor, et dans le tableau de bord des opérations du marché des valeurs du Trésor publié par la Beac pour le compte de la semaine du 11 au 15 juillet 2022.

- Publicité -


L’institut d’émission commun aux six Etats de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée Equatoriale) informe que cette nouvelle opération de levée de fonds de l’Etat du Cameroun s’est faite au travers d’une syndication domestique. Il s’agit d’une procédure validée en novembre 2021 par la Banque centrale à travers la signature d’un texte d’application. Elle consiste à émettre des valeurs du trésor par l’intermédiaire d’un groupe formé exclusivement de Spécialistes en Valeurs du Trésor (SVT), appelé syndicat pour la circonstance, et dirigé par un chef de file. Ces SVT faisaient tous partie du réseau de l’Etat camerounais. A la différence des émissions par adjudication, en plus de réduire les participants à un groupe de SVT trié sur le volet, et de permettre de mobiliser des montants plus importants, la syndication domestique a la particularité de garantir le succès de l’opération avant même son lancement. Ceci dans la mesure où l’émetteur et les SVT sélectionnés négocient et s’accordent à l’avance sur toutes les conditions de l’emprunt (taux d’intérêt, montant à mobiliser par chacun des SVT, maturité des titres, etc.).


Un niveau d’endettement stable


En procédant par une levée de fonds sur le marchés des titres publics de la Beac pour rembourser un autre emprunt, le niveau d’endettement public du Cameroun reste donc inchangé et stable. Selon la note de conjoncture trimestrielle de mars 2022 de la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA), l’encours de la dette du secteur public camerounais est estimé à 11 456 milliards de F CFA (soit 45,0 % du PIB) et est en augmentation de 0,8 % par rapport au trimestre précédent et de 7,4 % en glissement annuel. Cet encours apprend-on, comprend : la dette extérieure estimée à 7 639 milliards de F CFA ; la dette intérieure estimée à 2 954 milliards de F CFA y compris les 170 milliards de F CFA de restes à payer de plus de trois mois (ces restes à payer sont identiques à ceux des trois derniers mois en attente d’une mise à jour des informations par le trésor public) ; et la dette directe des entreprises publiques estimée à 862 milliards de F CFA (avec la prise en compte progressive des informations issues de l’enquête de notification).

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.