Fécafoot : Albert Mbida engage les hostilités

Le président transitoire de l’instance convoque ses membres le 16 février prochain.

0
746
Albert Mbida prend les commandes de la Fécafoot

Une semaine après sa « nomination », Albert Mbida est sorti de son silence.
Dans un communiqué rendu public ce 9 février 2021, le président du Comité exécutif provisoire de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) convoque les membres de son équipe à une première réunion. Ce sera le 16 février 2021 à Yaoundé. A l’ordre du jour, le Pr Albert Mbida annonce quatre points : l’examen de la situation créée par l’usurpation de président et des membres du comité exécutif de la Fécafoot par M. Séidou Mbombo Njoya et ses colistiers ; l’examen des modalités de réintégration des organes créés en 2009 au sein des ligues régionales et des ligues départementales conformément aux sentences arbitrales devenues définitives ; l’examen des modalités de reprise des compétitions de football professionnel conformément aux décisions du Tribunal arbitral du sport ; et l’examen de la situation du joueur André Onana, gardien des buts des Lions indomptables.

- Publicité -

Dans le premier point, le sénateur qui avait fait croire qu’il n’était pas informé de sa «nomination » par l’Assemblée générale extraordinaire, version 2009, montre son ambition de mener à bout sa mission. Laquelle ne peut aboutir que s’il a les coudées franches. Alors le sénateur du parti au pouvoir s’attaque prioritairement à Séidou Mbombo Njoya que la FIFA a maintenu en poste malgré l’annulation de son élection par le Tas. Face à la détermination de la Fifa à ne pas laisser l’exécutif de 2009 reprendre du service à Tsinga, une partie des membres de la dernière assemblée générale légitime a décidé de passer à l’offensive en nommant une équipe transitoire, à la surprise du camp d’en face et de la FIFA qui n’en a qu’été informée. Pour la suite, Albert Mbida et ses hommes entendent réintégrer les organes de 2009 dans les ligues régionales et départementales, pour assurer la continuité du service dans ces instances décentralisées.
A la même occasion, le comité exécutif provisoire va envisager la reprise des championnats professionnels à l’arrêt depuis mars 2020, non plus seulement du fait du Covid-19, mais de la crise de légitimité entre la Fécafoot et la Ligue de football professionnelle du Cameroun. Instance qui a été déchue par l’équipe à Séidou Mbombo Njoya, et qui a attaqué avec succès au TAS, sans pouvoir retrouver ses prérogatives.

Albert Mbida devra passer sur le dos du gouvernement pour réussir sa mission. D’autant plus que Yaoundé a déjà donné son quitus pour le maintien de l’équipe dont l’élection a été annulée. On peut comprendre la prudence du président du Comité exécutif provisoire de ne pas préciser le lieu de ladite réunion. Et envisage de remettre les fonds nécessaires à la reprise des championnats à Séidou Mbombo Njoya et compagnie. La bataille s’annonce longue.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here