Electrification rurale : EDC connecte la ville de Kye-Ossi au réseau électrique

0
74

Les populations de Kye- Ossi dans le département de la Vallée du Ntem, région du Sud Cameroun ont de quoi se réjouir. Grâce au Projet de renforcement d’extension, de transport,  de  distribution et de renforcement du réseau électrique d’EDC, avec le concours financier de la Banque Africaine de Développement (BAD), cette ville  camerounaise  va définitivement tourner une page triste page de délestage. La cérémonie d’inauguration y relative aura lieu demain mardi dans la ville éponyme. Cette ville qui partage sa  frontière avec trois pays voisins (la Guinée Équatoriale, le Gabon et le Congo), sera officiellement raccordée au Réseau national électrique, par le truchement du barrage de MEMVE’ELE. Mais avant cette ceremonie, les populations de Kye- Ossi, avec en tête les autorités de la ville, ont pu apprécier l’œuvre de EDC: la Fête Nationale du 20 Mai 2022, a été célébrée dans une ville resplendissante de lumière.  Prémices du bonheur qui sera désormais leur quotidien compagnon : de l’électricité 24h/24, 7j/7.

- Publicité -

Enjeux économique et sécuritaire

Durant des décennies, la ville de Kye- Ossi n’a été éclairée  que quelques heures par jour, par le canal d’une centrale thermique vieillissante, et à laquelle il faut ajouter la difficulté de la société de distribution d’électricité, à trouver du gasoil pour le fonctionnement de celle-ci. Aussi l’activité économique n’a-t-elle jamais décollé à Kye-Ossi, avec le départ de plusieurs opérateurs économiques comme le Camerounais CONGELCAM, géant de l’importation et de la distribution du poisson frais, sans compter des marketeurs.  Avec la connexion au Réseau électrique national opérée par EDC, selon des autorités de la ville, de nombreux opérateurs économiques sont annoncés : SANTA LUCIA ( supermarché); TRADEX ( marketeur à capitaux publics camerounais), ainsi que des scieries. Toute chose qui donnera alors toute son importance à une ville de Kye-Ossi partageant sa  frontière avec trois pays voisins. Dans le même temps, EDC met fin aux railleries des voisins sur le Cameroun où, des décennies durant, Kye-Ossi n’avait de visibilité que par les lampadaires de la Guinée Équatoriale voisine : directeur général de EDC, le Dr Théodore NSANGOU a eu l’idée géniale, dans un premier temps, d’éclairer la ville aux lampadaires solaires. Ceux-ci, témoignent les habitants de la ville, font désormais concurrence à ceux du Gabon.

L’enjeu sécuritaire n’est pas en reste. Le raccordement de Kye-Ossi au Réseau national d’électricité par EDC, est aussi porteur d’un enjeu sécuritaire. C’est désormais une ville limitrophe à trois pays qui, est désormais électrifiée, facilitant ainsi le travail de sécurisation des frontières par les forces de sécurité.

Gratuité des branchements

Pour son projet d’électrification de 200 villages de la région du Sud, dont plus de la moitié pour la Vallée du Ntem, le DG de EDC, Dr Théodore NSANGOU, a tenu à  ce que branchements et compteurs soient offerts gratuitement aux populations.

<< ENEO n’a pour objectif que la recherche du gain. Il ne peut donc pas étendre son réseau de distribution d’électricité où il n’y a pas beaucoup d’abonnés. Ce qui n’est pas le cas de EDC qui, est une société d’État, et donc commise au bien-être des populations. Raison pour laquelle le DG de EDC, Dr Théodore NSANGOU a mis du sien pour que les branchements et les comptoirs soient gratuitement offerts aux populations>>, témoigne un professeur des lycées de la localité, et élite du coin.

 600 villages à électrifier

Dans son projet d’extension et de renforcement du réseau électrique, 600 villages donnés comme stratégiques, sont dans les petits cahiers d’EDC. Déjà 108 localités électrifiées dans le Nord Cameroun, et 150 à l’Ouest. Le projet d’extension et de renforcement du réseau électrique d’EDC, cible huit régions. Concernées par un autre projet, l’Est et l’Adamaoua  n’en font pas  partie. À cause de la crise anglophone, le projet reste inopérant au Sud-Ouest.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here