Douala : 25 milliards pour le réseau de transport d’électricité

Les fonds prévus dans le budget général de l’Etat pour l’exercice 2023 visent le renforcement des réseaux de transport d’électricité de la ville de Douala pour notamment répondre à une forte demande industrielle.

- Publicité -

Sur les 100 milliards de FCFA de budget de la région du Littoral cette année, 25 milliards de FCFA sont affectés au renforcement du réseau de transport de l’électricité dans la ville de Douala.  Les investissements dans ce volet du secteur électrique sont plus que nécessaires.  Ce n’est pas en réalité la production qui manque. Car, des bonnes perspectives  sont affichées quant à la disponibilité de  la production  du barrage de Nachtigal et le développement de certains projets dans le septentrion. Le défi  du secteur est surtout le développement d’infrastructures conséquentes de transport dont les défaillances sont citées comme un  des facteurs clés  de l’absence d’énergie. Les investissements sont d’autant importants au vu de la forte demande, notamment industrielle.  Elle est exprimée par 05 grands secteurs d’activités : la métallurgie, l’agroalimentaire, la cimenterie, l’immobilier et les services.

Au niveau national, la demande industrielle sur  la période 2022-2024 est estimée à 380 MW. Les industriels de Douala représentent près de la moitié de cette demande.  La  Zone Industrielle de Bonabéri , Douala Est et du Sud-Ouest nécessite un peu plus de 104 MW à court-terme plus précisément dans les zones industrielles, les zones de Bomono et Bekoko. Douala Est a un besoin d’un peu plus de 53 MW pour les zones industrielles de Bassa, Dibamba et la Zone de Ngodi Bakoko. Si le détail sur l’utilisation des 25milliards de FCFA n’a pas été dévoilé,  l’on sait que la Société Nationale de Transport de l’Electricité (SONATREL) a  prévu des investissements pour satisfaire cette demande industrielle.

Déjà, en août 2021 lors d’une concertation à Douala avec les industriels, le gouvernement  avait accusé la surcharge des deux lignes principales de transport qui alimentent la ville. Les cadres du Ministère de l’Eau et de l’Energie avaient alors indiqué qu’il est prévu des travaux  visant à renforcer les capacités des postes de transformation et à la création d’une nouvelle ligne de transport.  Ces travaux devraient  selon eux commencer par le renforcement des capacités de transformation des postes sources et les postes d’interconnexion.  L’acquisition de 10 transformateurs  au total pour Yaoundé et Bekoko à Douala, avait précisé Sonatrel.

 Rien ne filtre sur le niveau actuel de ces travaux. Mais on a pu constater l’installation de nouveaux transformateurs de puissance  au poste d’Interconnexion de Logbaba et au poste d’interconnexion de Bekoko. La zone  industrielle de Bassa par exemple, qui a connu un incendie en octobre 2022,  dans le poste source dénommée grand compte a également reçu un nouveau transformateur en février dernier.  Il en est de même de la zone industrielle de Bonabéri dont le poste a aussi pris feu fin 2022.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.