Digitalisation : des contribuables saluent les réformes fiscales

0
54

L’introduction des télés procédures, l’automatisation de la délivrance de l’attestation de non redevance ou encore la suppression des paiements en espèces auprès des receveurs sont entre autres innovations soulignées par l’Association Camerounaise pour la défense des Droits des Contribuables qui a décidé de décerner un prix au Directeur Général des Impôts.

- Publicité -

L ’Association Camerounaise pour la défense des Droits des Contribuables (ACDC) compte attribuer le « prix d’excellence de la réforme fiscale décennale » au Directeur Général des impôts. Modeste Mopa Fatoing selon les membres de cette association aura initié des réformes qui ont jusqu’ici facilité la vie des contribuables. Que ce soit dans les services que dans leurs rapports avec l’administration fiscale. Les points positifs vont de la dématérialisation des procédures aux moyens digitaux de paiement, y compris les innovations de la loi de finances 2021 qui avaient pourtant fait l’objet de mésententes entre cette association et l’administration fiscale.

La loi de finances 2021 autorisait en effet comme seuls moyens de paiement des impôts, la voie électronique (mobiletax), le virement bancaire ou le versement en espèces aux guichets des banques. Mais l’ACDC avait dénoncé un prélèvement abusif des établissements de crédit au moment des paiements en espèces. « Les contribuables aux guichets des banques pour effectuer le paiement se sont rendus compte que les charges sont devenues plus lourdes parce que les banques leur imposaient un montant forfaitaire de 2350F pour les opérations effectuées. Ilya eu beaucoup de problèmes parce que certains qui avaient déjà les avis d’imposition émis n’avaient pas à l’instant ces frais qui viennent alourdir la charge fiscale » expliquait l’ACDC qui avait adressé une lettre au ministre des finances en février 2021, après n’avoir pas obtenu gain de cause auprès de la direction générale des impôts. L’affaire avait également été soumise à l’attention du premier ministre et les différentes parties étaient parvenues à un accord au terme des pourparlers. Les montants appliqués avaient été finalement revus à la baisse. Aujourd’hui, cette réforme, objet de discorde au départ, fait partie des innovations considérées comme un « succès » par les contribuables. Ce moyen de paiement, selon eux, a notamment permis de réduire les actes de corruption dans les centres des impôts et leur permet de gagner du temps dans leurs activités. L’association compte remettre le prix au directeur général des impôts, lors d’une cérémonie prévue le 15 mars 2022 à Yaoundé.

Défis Actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here