Développement : le C2D investit plus de 40 milliards de F CFA à Garoua.

Ces fonds ont permis de réaliser de nombreux projets dans la capitale régionale du Nord. Notamment : l’aménagement de près de 20 km de voiries, la construction d’un marché aux poissons et bétails, l’installation de 100 lampadaires etc.

- Publicité -

Plus de 40 milliards de francs CFA. C’est le montant de l’enveloppe mobilisée dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) pour le financement des projets de développement dans la ville de Garoua. Ces fonds ont permis de financer de nombreux projets dans la capitale régionale du Nord. Lesquels projets étaient en vitrine le 7 décembre 2022, à l’occasion de la septième édition des « Journées Portes Ouvertes du C2D ».

C2D capitales régionales : 30 milliards de F pour le nord

Le Contrat de Désendettement et de Développement a en effet présenté ses réalisations dans la région du Nord. Dans la ville de Garoua, grâce à une dotation financière de 30 milliards de F CFA, le programme « C2D Capitales Régionales » a déjà réalisé 19.73 km de voiries et aménagé le Parc Boisé de la ville. La ville de Garoua s’est également dotée de 100 lampadaires solaires, 06 toilettes publiques et 20 latrines dans les écoles. Plusieurs équipements marchands sont en cours de construction. Notamment le marché du bétail et du poisson. Le site se situe sur un espace d’environ 1.82 ha à l’entrée sud de la ville entre le pont sur le fleuve Bénoué et les installations du port fluvial.

« Les marchés à bétail et aux poissons antérieurs, complètement détruits, partageaient leur site d’implantation avec d’autres équipements et activités que sont, une petite gare routière avec des activités de ventes de produits frais et de petits aliments prêts à consommer.

Cet emplacement connaît donc une grande activité et un rayonnement non négligeable dans la mesure où ces deux marchés sont pour ces types de produits les plus importants de la ville de Garoua », informe le C2D. Ainsi, le nouveau marché moderne à bétail et aux poissons s’organise autour de trois pôles : le marché à bétail au nord avec 126 enclos auxquelles s’ajoutent cinq enclos spéciaux dont quatre pour embouches et un vétérinaire contre 110 précédemment ; le marché aux poissons en aval au sud avec 340 espaces de vente contre 200 précédemment ; les espaces commerciaux divers (vente de condiments, céréales, produits de première nécessité, etc…).

En plus de ces trois pôles, le marché comprend : une mosquée d’environ 200 m2 ; un bâtiment administratif d’environ 210 m2 ; un magasin pour aliments à bétail d’environ 100 m2 ; un local d’abattage de 12 m2 ; deux espaces écaillages d’environ 160 m2 pouvant accueillir 100 écailleurs à la fois ; un local abritant la chambre froide, la fabrication de glace et le groupe électrogène de secours ; dix fumoirs ; deux locaux de congélation ; un bâtiment de rafraichissement et restauration logeant seize (16) espaces de braises de poissons ; un local pour stockage de bois ou tout autre combustible pour fumage et braise de poisson ; un incinérateur ; une station d’épuration ; des vestiaires, douches et toilettes y compris pour handicapés ; quatre parkings dont un au bloc administratif et bétail de15 places avec un grand espace pouvant accueillir de grands véhicules pour chargement et déchargement de bétail et trois autres parkings d’une capacité totale d’environ 60 places. Mais aussi : un espace aménagé à l’entrée du marché le long de la « route basse » pouvant accueillir motos, brouettes et autres porte-tout ; plusieurs bacs à ordures roulants pour la collecte des déchets solides disposés dans l’ensemble du site ; un éclairage public assuré par 21 candélabres dont 7 constitués d’un luminaire et 14 de 2 luminaires chacun. Par ailleurs le C2D a prévu un dispositif de sécurité incendie, assuré par 2 poteaux incendie, 8 extincteurs et 4 robinets d’incendie armé (RIA), repartis dans les différents blocs. Pour l’approvisionnement en eau du marché, on compte 7 points d’eau.

4,3 milliards de F pour l’appui à l’éducation

Dans le domaine de l’éducation, la région du Nord a reçu une enveloppe de 4 milliards de francs CFA dans le cadre du programme « C2D Education ». Les départements de la Bénoué, du Mayo Louti, du Mayo Rey et du Faro ont bénéficié, en plus de la contractualisation des enseignants vacataires, des bâtiments scolaires constitués de salles de classe, latrines, bureaux, construits et/ou réhabilités et équipés. Dans le détail, il s’agit de : la contractualisation de près de 4078 instituteurs vacataires et maîtres des parents du primaire ; la fourniture et l’équipement de toutes des Délégations départementales du ministère de l’Education de base de la région en matériel informatique (ordinateur complet, scanner, photocopieur) pour les services de la carte scolaire ; la fourniture de plus de 1265 kits pédagogiques dans les écoles primaires de la région ; l’appui pour le recrutement des enseignants des écoles privés confessionnelles ; la construction de plus de 15 forages dans les écoles de la région, etc. Objectif de toutes ces actions : assurer une éducation de base de qualité dans la région.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.