Développement : la diaspora camerounaise s’investit de plus en plus.

Selon le rapport « Remittances Brave Global Headwinds » de la Banque mondiale, les migrants camerounais ont expédié vers le pays un montant global de 365 millions de dollars (230 milliards de FCFA), en 2022.

- Publicité -

La contribution de la diaspora camerounaise au Produit intérieur brut (PIB) se situe à 0,8% ». Bien qu’en hausse par rapport à l’année 2021, cette contribution n’est pas aussi importante que celles des diasporas des autres pays d’Afrique. Au Nigeria, les transferts de fonds en 2022 représentent 20,9 milliards de dollars, soit 39,4% de l’ensemble des transferts enregistrées en Afrique Subsaharienne. Au Kenya, ce montant est de 4,1 milliards de dollars contre 2,7 milliards de dollars US pour le Sénégal et 1,7 milliards pour la RD Congo.

La contribution sur le terrain

Chaque année, le volume des fonds envoyés par la diaspora au Cameroun augmente tant bien que mal. Ils représentent aujourd’hui un important montant de l’aide publique au développement. Mais ces fonds contribuent-ils vraiment au développement ?

Il faut dire que la grande partie de ces fonds mobilisés par la diaspora sert à pallier les besoins de la vie courante des populations récipiendaires. Ils répondent aux besoins urgents et quotidiens sans irriguer les circuits de l’économie formelle susceptibles de créer de la richesse sur le long terme : infrastructures et projets de développement, PME… Mais selon bon nombre d’acteurs de la société civile, ces transferts de fonds sont contre-productifs lorsqu’ils couvrent des besoins essentiels qui ne sont pas pris en charge par les pouvoirs publics.

En effet, ces fonds doivent être complémentaires des politiques et de l’aide publiques au développement plutôt que de se substituer à elles.

Avec une hausse d’environ 5% de contribution en 2022, comparé aux 350 millions de dollars de 2021, la diaspora camerounaise contribue largement au rayonnement de l’économie du pays. Cependant, « ces fonds doivent être bien gérés pour avoir un rendement contribuant au développement du pays », indique Passi Mfou, jeune camerounais de la diaspora.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.