Danemark : Anecdotes et surprise

Elles sont 32 Nations attendues dans les arènes du Qatar pour la 22ème édition de la Coupe du monde de football. La rédaction se propose de vous présenter l’un après l’autre, les différents concurrents. Aujourd’hui, le Danemark.

0
25
Les Danois, champions d'anecdotes

C’est la 7ème participation au Mondial de football que le Danemark a décrochée le 14 octobre 2021 en battant l’Autriche (1-0). Bouclant ainsi une série de huit victoires avec 27 buts marqués et aucun encaissé. Et ce n’est pas un hasard que le pays alignait ainsi une telle prouesse. Le Danemark est un pays de football qui n’a peut-être pas encore atteint le graal mondial du football, mais qui s’y approche et sait imprimer ses marques. Le pays scandinave a dans son escarcelle un titre européen arraché en 1992, dans un contexte particulier. Et l’histoire retient toujours que le Danemark est le repêché qui créa la surprise à l’Euro 1992 en écartant les trois derniers vainqueurs que sont la France, les Pays-Bas et l’Allemagne. Les Danois remportèrent un tournoi pour lequel ils n’étaient pas qualifiés au départ, avant d’être conviés à la partie, du fait du désastre de Yougoslavie qui écarta le pays du tournoi, au profit du Danemark : la déclaration d’indépendance de la Slovénie et de la Croatie le 25 juin 1991, puis de la Macédoine le 17 septembre de la même année. Ces trois Nations entamèrent la dislocation de l’ex Yougoslavie (achevée dix ans plus tard par le Monténégro et le Kossovo). Richard Moller-Nilsen, sélectionneur du Danemark, avait prévu de refaire la cuisine familiale lors de l’été 1992, vu que son équipe n’était pas qualifiée pour l’Euro 1992. Mais la tragédie de Yougoslavie changea la donne. C’est la 1ère des trois anecdotes qui marquent l’histoire du football danois.

- Publicité -

La seconde est que lors de la Carlsberg cup 2003 (aujourd’hui appelée Lunar new year cup) se jouant le 1er jour du calendrier chinois, le Danemark affronte l’Iran en demi-finale. Le défenseur, ayant cru entendre le coup de sifflet annonçant la fin de la 1ère mi-temps, s’empare du ballon de la main dans la surface, or cela venait des tribunes. L’arbitre pointa le point de pénalty. Le sélectionneur Morten Olsen s’arrangea avec le tireur Morten Wieghorst le tireur, de volontairement louper le penalty. A la fin, l’Iran remportera la partie, mais pour son geste, Morten Wieghorst remportera le prix fair play du Comité olympique pour son geste, et plus tard désigné joueur danois de l’année.

La dernière anecdote est celle de Lord Brendtner, meilleur joueur danois du monde qui doit son titre de « lord » à sa relation entre 2009 et 2010 avec la baronne Caroline Luel-Brockdorff, une proche de la famille royale avec qui il a eu un fils. L’égo du footballeur et sa grande culture accentuent ce titre symbolique qui amène le tabloïd danois Se og Hor de lui acheter en 2015 une parcelle de trois mètres carrés à Glencoe wood en Ecosse pour lui décerner officiellement ce titre de Lord.

Le Danemark en bref
Nom : Les Dynamites
Participations (dont 2022): 07
Titres : 00
Sélectionneur : Kasper Hjulmand
Capitaine : Simon Kjaer
Meilleur buteur : Poul Nielsen (53 buts en 39 sélections)
Joueurs célèbres : Poul Nielsen, Nicklas Brendtner (Lord), Jon Tomasson (2ème meilleur buteur avec 51 buts en 111 sélections), Jesper Olsen, Michael Laudrup, Soren Lerby, Jan Molby, Proben Elkjaer-Larsen, Morten Olsen, Allan Simonsen, Brian Laudrup, Peter Schmeichel.
Premier tour/Groupe D : France, Australie, Danemark, Tunisie

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.