Coronavirus : Paul Biya envisage bientôt la fin de la maladie au Cameroun

Le chef de l’Etat a annoncé la reprise des classes pour le 1er juin 2020.

0
1586

Après plusieurs semaines de « confinement », Paul Biya est apparu le 16 avril. Dans une audience avec l’ambassadeur de France au Cameroun. Et c’est d’ailleurs Christophe Guilhou qui rend publique les premières images de cette audience sur son compte twitter, en indiquant avoir trouvé un Paul Biya « toujours alerte ». L’ambassadeur de France déclare avoir parlé de la lutte contre le Covid-19 avec le président Biya en promettant l’aide de son pays au Cameroun. Passant de la parole à l’acte, le diplomate a conduit une délégation de son pays à la remise de dons par des entreprises françaises basées au Cameroun, au ministre de la Santé publique. Avant de rencontrer Madeleine Tchuente, la ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation (Minresi) dont le ministère est engagé dans les opérations de lutte contre la pandémie, devra produire de la chloroquine pour les besoins de la cause. A cette occasion, la France a promis son appui dans le cadre de la recherche et même de la fabrication de ce médicament, objet d’un autre pan de la guerre entre firmes pharmaceutiques.

- Publicité -

Paul Biya, lui, entrevoit déjà la fin de la crise sanitaire dans son pays. Il n’a pas donné une date précise, mais le président de la république, en prorogeant de 15 jours le confinement que le Premier ministre a décrété le 17 mars, et prorogé deux fois déjà, a annoncé la date de reprise des cours dans les établissements scolaires et professionnels. L’école a été fermée en même temps que démarrait le confinement partiel au Cameroun. C’est dire que, même si le nombre de cas d’infection continue de grimper au Cameroun, les autorités gouvernementales croient que la fin de l’invasion du virus est proche. Pour autant, Paul Biya laisse une fenêtre ouverte à des réajustements car il conditionne la reprise des cours à l’évolution positive de la situation sanitaire.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here