Conseils régionaux : Hymne à la misogynie et à la gérontocratie

0
1055
Au Rdpc, Yaoundé a décidé au nom des électeurs

Au terme d’une journée électorale parfois disputée dans les chefs-lieux des dix régions du pays, aucune femme n’a été élue. Si l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), seul parti à avoir pu arracher au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), une région, a réservé la gent féminine aux seconds rôles, le parti au pouvoir a accordé ses dix postes principaux aux hommes. En parsemant par endroits quelques femmes à des postes de seconde importance. Pour l’essentiel, les pronostics ont presque été respectés. La plupart des candidats ayant déjà occupé des postes de grande importance au niveau de la préfectorale ou des collectivités territoriales décentralisées, ont retenu l’attention du Comité central du Rdpc, instance qui a décidé des choix qu’elle a dictés aux électeurs. Généralement, des hommes rattrapés par la retraite, et qui jouent leur survie existentielle en politique.

Ainsi, dans le Centre, la candidature de Gilbert Tsimi Evouna est passée comme une lettre à la poste. Le trésorier du pari au pouvoir et non moins ancien délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, s’était retiré de la scène depuis les législatives et municipales de février dernier, sans éclats, pendant que dans certaines localités, ses homologues se battaient pour reconquérir le poste laissé et qui prenait un autre nom, celui de maire de ville. A Bertoua, c’est Wamane Mbelle, un ancien délégué du gouvernement également. A Bafoussam, le choix a été porté sur un ancien maire de la commune de Bafoussam 1er, en la personne de Jules Hilaire Foka Foka.

Ailleurs, si l’on n’a pas toujours pris dans la famille de la territoriale, on est resté dans le cercle des has been. On retrouve ainsi le Pr Fru Angwafor III, ex directeur de l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé-Ngousso, par ailleurs ancien secrétaire général du ministère de la Santé, à la tête du conseil régional du Nord-ouest. Emmanuel Mvé parvient enfin à arracher un strapontin au sommet. L’ancien capitaine des Lions indomptables a longtemps fouillé sans trouver. Daniel Kalbassou abandonne le conseil d’administration du Crédit du sahel pour diriger le conseil régional de l’Extrême nord.

Tous ces élus sont le choix du Comité central du Rdpc, pour ce qui est du parti au pouvoir. D’ailleurs une lettre de Jacques Fame Ndongo, secrétaire à la communication du Rdpc, a rappelé aux électeurs la discipline du parti. Discipline qui avait déjà mis hors d’état de nuire tous ceux qui avaient dérapé lors des régionales du 6 décembre 2020. La menace n’a pas empêché quelques velléités de contestation, mais au finish, la voix de Jean Nkuété et Paul Biya a été entendue dans les 9 régions du Rdpc. On a relancé d’anciens compagnons de route dans une nouvelle aventure politique.

Liste complète des présidents des conseils régionaux
1- Emmanuel MVE ELEMVA Président du Conseil Régional du Sud
2- ALIM BOUKAR Président du Conseil Régional du Nord
3- KALBASSOU DANIEL Président du conseil Régional de l’Extrême Nord
4- TSIMI EVOUNA GILBERT Président du conseil régional du Centre
5- Dr FOCKA Jules Hilaire Président du Conseil Régional de L’Ouest
6- BANLOG POLYCARPE Président du Conseil Régional du Littoral
7- Dr MOHAMADOU DEWA Président du Conseil Régional de l’Adamaoua
8- BAKUMA ELANGO Président du Conseil Régional du Sud-Ouest
9- WAMANE MBELE Président du Conseil Régional de l’Est
10 – Prof Fru Angwafor, président du conseil régional du Nord-ouest

Sur le même sujet

Conseils régionaux: La bataille pour les présidence fait rage

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.